Sans Serres
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Sans Serres

Réservé à nos abonné.e.s

Qui n'aimait pas Michel Serres ? Le monde des medias, qui le chérissait parce qu'il était enthousiaste, charismatique, sympathique et toujours apparemment compréhensible, a fait un magnifique adieu au philosophe disparu ce week-end. Et l'a placé à part. Au-dessus des triviaux débats politiques du moment. Mais, bercés par l'accent gascon, la douceur, l'enthousiasme, l'exquise urbanité, l'écoutait-on vraiment ? "Madame, excusez-moi, vous savez vraiment ce que c'est que le bonheur, vous ?" répond par exemple Michel Serres, dans une de ses dernières interventions radio, à l'éditorialiste du Monde Françoise Fressoz, qui aimerait bien l'entendre condamner "les agressions sur les réseaux sociaux".

Il vous reste 74% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.