Philae : les vraies questions
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Philae : les vraies questions

Défense de rire : le "troisième homme" parle.

Le "troisième homme" du déjeuner, le fameux déjeuner, c'est un nommé Antoine Gosset-Grainville, ancien collaborateur de François Fillon. Il lui a fallu cinq jours pour rassembler ses souvenirs, mais c'est fait, les choses lui reviennent, il parle. C'est le rebondissement du jour, le premier titre du journal de France 2, le sujet des débats de BFM. Défense de rire : l'ancien collaborateur de Fillon confirme dans Le Figaro la version de Fillon. "Ce déjeuner n'a pas porté sur des questions de politique nationale, encore moins sur les affaires de l'UMP (...) Aucun des propos tenus ne pouvait prêter à polémique. Compte tenu des fonctions de l'un et de l'autre, cela m'aurait frappé".

Mais alors, si en pleine affaire Bygmalion, les deux convives n'ont pas parlé de Bygmalion, de quoi ont-ils parlé ? "Ce déjeuner n'avait pas d'ordre du jour (...) Sur le plan politique, Jean-Pierre Jouyet a évoqué la désignation de Jacques Toubon comme Défenseur des droits, dans le contexte de l'hostilité d'une partie des parlementaires PS à cette nomination". Traduire : on a cassé du sucre sur le dos du sectarisme des députés socialistes, hostiles à la nomination par Hollande d'un dignitaire UMP au poste de défenseur des droits. Rien d'autre. Mais tout est dit. Si cette affaire a un mérite, c'est celui de surexposer Jouyet, désormais emblème de cet establishment "UMPS", argument maître de Le Pen, qui joue à saute-mouton sur les vestiges du mur entre la gauche et la droite. Le concert médiatique découvre aujourd'hui "Jouyet le gaffeur". Mais qui s'offusquait quand Jouyet, avant l'affaire, avouait benoîtement à Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin, du Monde : "Macron est plus à gauche que moi" ?

Prenons de l'altitude. Enfin Philae et Rosetta vont nous dire. Tout sur la formation de la terre, et peut-être même sur l'apparition de la vie sur terre. Si toutefois le robot de l'Agence Spatiale Européenne arrive à se poser sur un sol dont on ne sait s'il est dur ou meuble. C'est une grande victoire pour l'exploration spatiale publique et européenne, comme le rappelle Silvestre Huet dans Libé. D'autant qu'on ne s'arrêtera peut-être pas là. Qui sait ? Nous ayant éclairés sur l'apparition de la vie, Philae, par quelque prodige technique, nous éclairera peut-être aussi sur quelques grands mystères de l'histoire terrestre : la disparition des dinosaures, l'énigme du masque de fer, et le menu du déjeuner Fillon-Jouyet.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.