Murielle Bolle et BFMTV : boucle bouclée
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Murielle Bolle et BFMTV : boucle bouclée

"Je ne sais pas où est BFM, là". Jean-Paul Teissonnière, avocat de Murielle Bolle, fait mine de regarder autour de lui, de parcourir du regard la petite meute médiatique qui l'entoure, à l'intérieur du palais de Justice de Dijon. Mais BFMTV est juste devant lui, puisque BFM le filme, et que nous regardons la scène sur BFM. Toute la presse est là, comme d'habitude. La cliente de Teissonnière, Murielle Bolle, vient d'être mise en examen pour enlèvement et placée en détention. On est 32 ans après l'assassinat du petit Gregory Villemin.

Pourquoi Murielle Bolle est-elle, 32 après, inquiétée par la Justice ? "Un cousin éloigné, poursuit Teissonnière, ayant vu BFM, s'est souvenu qu'elle lui avait dit que". Il ne finit pas sa phrase. Mais nous pouvons la terminer à sa place. Le cousin éloigné,  qui ne s'était jamais manifesté jusqu'alors, ayant vu BFM, s'est souvenu que Murielle Bolle, 32 ans plus tôt, et alors âgée de 15 ans, lui avait dit avoir déclaré la vérité aux gendarmes. Pour les Grégory-débutants : Murielle Bolle, en 1984, avait avoué aux gendarmes que le coupable de l'assassinat était son beau-frère Bernard Laroche. Puis, elle s'était rétractée, expliquant que les gendarmes l'avaient menacée. Elle s'était rétractée "sous pression familiale", soupçonna alors la presse.

La boucle est bouclée. Condamnés à ingurgiter du Grégory, nous regardons sur BFM un avocat expliquer comment la frénésie de BFM a influé sur le cours de l'Affaire, et conduit, 32 ans plus tard, à l'incarcération de l'ex-adolescente. Comment la frénésie médiatique, aujourd'hui comme hier (voir notre émission avec Laurence Lacour), crée presque biologiquement de l'affaire dans l'affaire dans l'affaire. Et BFM diffuse cette déclaration. Et BFM la met ensuite en ligne sur son site, pour que chacun puisse l'entendre. Et BFM va vendre de la publicité avec sa propre dénonciation, courtoise mais implacable -"je ne condamne pas la frénésie des medias" précise-t-il-, par l'avocat. Imparable.

La boucle ainsi bouclée, le matinaute prend quelques vacances, pour reconstituer sa propre capacité à boucler ses boucles, fortement mise à l'épreuve ces derniers mois. Mais comme d'habitude, il ne sera jamais très loin.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Temps de parole politique : LCI et CNews se moquent du CSA

La gauche et le gouvernement multidiffusés... chaque nuit, la droite et l'extrême droite envahissant les plateaux le jour

Question d'enfant à Macron : les médias trompent deux fois

Le président n'a pas répondu sèchement à un élève de CM2, mais il a menti sur l'accueil des Afghans

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.