MAM, circulation interrompue
Le matinaute
Le matinaute
chronique

MAM, circulation interrompue

Ministre de l'Intérieur à la radio du matin, c'est un métier.

Il consiste avant tout à rester droit sous tous les assauts, à ne jamais baisser le bouclier d'une langue de bois à toute épreuve, et au total à décliner sur tous les tons l'immortel "circulez !" des policiers. Michelle Alliot-Marie en fait la démonstration à France Inter. La détention de Julien Coupat depuis 153 jours, alors que chaque jour un nouveau journal révèle que son dossier d'instruction est vide de toute preuve ? MAM ne vacille pas, ne doute pas. Si la Justice le garde en prison, c'est qu'elle a des raisons de le garder. Et ce ne sont pas les journaux qui rendent la Justice. Circulez !

Les "bandes" ? MAM les a comptées une par une. Elles sont au nombre de deux cent vingt, regroupant au total 3000 personnes. Pas une de plus. L'ennemi est localisé, comptabilisé. On en viendra à bout. Circulez. L'interdiction des cagoules dans les manifs ? Aucun problème. On va signer un décret. On les enlèvera aux cagoulés. Circulez.



Et puis, dernière question piège, à propos de la popularité de Chirac, telle qu'elle ressort d'un sondage absurde, qui vit là son deuxième matin de popularité médiatique. Que se passe-t-il ? Soudain, la circulation mamienne se ralentit, comme étrangement engorgée. Ce score de popularité, l'interroge-t-on, ne signifierait-il pas une sorte de revanche de la discrétion ? Tout d'un coup, elle bafouille, hésite sur chaque mot. Chaque mot, même le plus innocent, peut receler un redoutable piège. Et si un éloge trop appuyé de la "discrétion" était reçu, là-haut, comme une insupportable insolence ? En un instant, l'implacable ministre est redevenue une petite fille, qui tremble de se faire taper sur les doigts. Circulation interrompue.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.