Les nuls, La Poste et le référendum
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Les nuls, La Poste et le référendum

Vous voulez faire parler de votre journal, de votre hebdo,
aux radios du matin ? Titrez que le PS est nul. Vous en vendrez peut-être moins qu'avec une Une sur Sarkozy, mais vous ferez du buzz. "Vous avez vu cette couverture du Nouvel Obs ?" demande Fogiel (Europe 1) à Lang. Si on a raté Fogiel, on a une session de rattrapage avec la revue de presse de Grossiord, quelques instants plus tard, qui revient sur "la" couverture éléphantesque. Ou bien, au même moment, avec cette question d'Aphatie (RTL), à Moscovici: "vous avez vu cette couverture du Nouvel Obs ?"

La couverture est évidemment d'autant plus irrésistible que c'est celle de L'Obs. Si Le Figaro de Mougeotte titrait "le PS est nul", ce serait beaucoup moins délectable. Mais l'hebdo "de gauche" qui trouve la gauche nulle, les radios du matin adorent. La spirale de la nullité du PS est un premier petit bonheur de la journée, un équivalent de la première gorgée de bière, de Delerm. Elle console du dévissage de Wall Street, des rigueurs de la journée à venir. Elle rappelle, en creux, l'habileté proverbiale de Sarkozy.

Tiens, quelle surprise, Askolovitch (Europe 1) ne cite pas ce matin la couverture de son ancien journal. Ce matin, il nous entretient de La Poste. Pourquoi aujourd'hui, alors que le sujet est dans l'actualité depuis quelques semaines, et que la manifestation n'est prévue que la semaine prochaine ? Parce que Sarkozy vient de créer une commission, pardi, et que son Commynes, forcément, s'extasie de l'habileté. Une commission ! O génie présidentiel ! O Capteur Suprême des Profondeurs Irrationnelles de la Société ! O l'Infaillible, qui a pris la mesure de l'importance mythologique des vélos légendaires de Tati et Besancenot, et a donc choisi d'avancer en crabe. Rien à voir avec les socialistes, qui eux, "n'arrivent à se rassembler que sur une position très classique (...)de défense inconditionnelle du grand service public", et "sont revenus aux fondamentaux" du passé. Ah, tout de même, on y revient, à ces nuls. Et un mot, un seul, en passant, sur la proposition de référendum sur La Poste, lancée par Libé, et reprise par Royal. Il est vrai que cette Une-là est moins radiogénique que la couverture de L'Obs.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.