Le procureur de Paris invente l'enquête retardataire
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Le procureur de Paris invente l'enquête retardataire

Tout. Le prix de chaque montre
 

, le tarif de chaque chambre d'hôtel fréquentée: si vous ne savez pas encore tout sur la coûteuse passion horlogère du député socialiste de l'Essonne Julien Dray, c'est que vous avez raté la presse française depuis près de deux mois. A peine l'affaire avait-elle éclaté, que les journaux débordaient de révélations et d'adresses. L'abondance de ces fuites n'a d'ailleurs pas indigné immédiatement. Sans doute hypnotisés par les scintillants détails révélés, nombre de défenseurs de la présomption d'innocence ou de camarades de Julien Dray ont tardé à se manifester.

Si cette passion horlogère a été mise sur la place publique, c'est que des rentrées suspectes ont été décelées sur le compte du député, en provenance notamment d'un compte de l'association des "Parrains de SOS Racisme". Pourtant, dans l'enquête pour "abus de confiance" dont il est l'objet, Dray n'est pas mis en examen. Ses avocats n'ont pas accès au dossier. Il ne peut pas se défendre ouvertement. Aucune instruction n'est ouverte. L'enquête, diligentée par le seul parquet (placé sous l'autorité du gouvernement) dure depuis deux mois, sous un régime très particulier: celui de l'enquête préliminaire.

C'est que "l'enquête préliminaire" a un avantage: elle préserve le secret des investigations. Défense de rire, c'est un spécialiste qui le dit: le procureur de Paris Jean-Claude Marin, celui qui a précisément décidé, au jour d'aujourd'hui, d'en rester à ce stade, et de ne pas saisir de juge d'instruction. Il le disait sans rire au micro de RTL, ce matin, tout en réservant un scoop à l'émission: scandalisé par les fuites, M. Marin a décidé d'ouvrir une enquête. Excellente initiative. On pourrait, à l'occasion, inventer une nouvelle procédure: l'enquête retardataire.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.