La Porsche, Ben Laden, variations sur la com'
Le matinaute
Le matinaute
chronique

La Porsche, Ben Laden, variations sur la com'

On a parfois des occasions de rire. Mais rarement aussi franchement qu'en apprenant, vendredi

, que "la" Porsche, la fameuse Porsche, appartenait...au chef des communiquants de DSK, par ailleurs haut responsable du groupe Lagardère, Ramzi Khiroun. Depuis des mois, les chroniqueurs politiques nous bassinent avec la "dream team" communicationnelle de DSK. Vous ne le saviez pas ? Non seulement l'état-major du Grand Muet contrôle discrètement un certain nombre de DSKanonymes incontrôlables, mais le Silencieux est bardé de "communiquants", qui traversent l'Atlantique comme vous allez à la boulangerie, notamment quand il s'est approché d'un peu trop près de fonctionnaires féminines du FMI à la machine à café.

Ces communiquants ont pour fonction principale de gérer le flux régulier de documentaires et de biographies à la gloire du Grand Pas Encore, et de rappeler aux distraits que le Très Bientôt est fondamentalement de gauche (Sarcelles, emplois jeunes, 35 heures), qu'il a gauchi le FMI, etc. Accessoirement, il faudra s'interroger un jour sur la facturation de la Dream Team. Qui paie ? Le Virtuel, sur sa cassette ? Le FMI ? Toutes ces questions viendront. Et voilà que le chef de bande de ces communiquants a l'excellente idée de lui proposer un tour en Porsche, fournissant ainsi une semaine de buzz clés en mains aux journalistes politiques. Si les communiquants de DSK ne sont pas, en fait, des taupes de Sarkozy, il ne lui reste plus (à DSK) qu'à embaucher des communiquants pour ses communiquants.

Ben Laden se regardant à la télé, dans sa villa pakistanaise. A tous ceux qui exigeaient la photo "atroce" du cadavre, Obama a lâché cette vidéo d'un vieux chanteur se repassant en boucle les succès de son heure de gloire. Habiles communiquants de la Maison Blanche. Cette vidéo est d'abord un message ironique à tous ceux, donc, qui exigent comme un dû la photo "atroce": tiens, voici une image qui ne risque pas de l'icôniser ! Peut-être est-elle aussi une vengeance subtile (et sadique) de tous les affronts subis en dix ans de carrière audiovisuelle de Ben Laden: une vidéo pour se venger des vidéos qui interrompaient soudain les programes d'Al Jazeera et de CNN, imposant la domination de l'agenda d'Al Qaida sur celui de la Maison Blanche. Bien joué. En attendant la suite.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

L'Arabie saoudite complice des attentats du 11 septembre ?

28 pages classifiées qui n'intéressent pas beaucoup les médias français

DSK : de la sodomie à la relaxe

Ces scandales médiatiques qui se dégonflent au tribunal (2)

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.