Faux complots et armes secrètes
chronique

Faux complots et armes secrètes

Réservé à nos abonné.e.s

Islamistes, fichés S, revendication, loup solitaire : l'attentat du marché de Noël de Strasbourg (trois morts, onze blessés, dont six graves) nous replonge brutalement dans un répertoire connu. Et de la réaction chimique de ce connu avec le mouvement, inédit, lui, des Gilets jaunes, se dégage d'abord un fort fumet de complotisme. Ainsi, le désormais célèbre Maxime Nicolle n'est pas dupe. On ne la lui fait pas : cet attentat est louche.

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.