Et Valls s'alluma un cigare...
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Et Valls s'alluma un cigare...

Et Manuel Valls, dimanche soir, s'alluma un cigare.

Ce doit être vrai, puisque France Info le sait. Qu'est-ce qui justifie cette exubérance tabagique ? Le FN, pardi. Le FN n'était finalement pas le premier parti de France. Que le FN soit globalement à 25% et l'abstention à 50%, est finalement secondaire. C'aurait pu être bien pire.

A quoi servent ces sondages électoraux, souvent redressés dans un sens spectaculaire, qui les rend médiatiquement plus vendables ? A expliquer que le résultat des élections aurait pu être pire. Ce résultat, complexe, contradictoire selon qu'on le compare aux précédentes cantonales, ou à celles d'avant, ou aux Européennes, ou aux législatives, ou aux présidentielles, ce résultat dont le sens se retourne selon qu'on prend en compte les pourcentages ou le nombre de votants, ce résultat qu'on peut tourner et retourner dans tous les sens, qui est un véritable défi à toute analyse univoque, ce résultat qui ne crachera ses vrais enseignements que dans quelques jours, ce résulltat, passé à la moulinette médiatique, se réduit à une seule et simple question : le FN est-il, ou non, le "premier parti de France" ? Ca au moins c'est simple, lisible, vendable. Le score national du FN étant donc apparemment inférieur au score de l'agglomérat de trois partis de droite (UMP/UDI/MODEM), Manuel Valls s'alluma un cigare.

Si Manuel Valls s'allume un cigare, c'est aussi, explique toujours France Info, parce qu'il estime que ce résultat valide sa stratégie de cogner sur le FN, pour culpabiliser ses électeurs potentiels (de même que Sarkozy estime symétriquement que le relatif bon résultat de l'UMP valide sa stratégie de se prononcer, à quelques jours du premier tour, contre les menus de substitution dans les cantines scolaires). C'est possible. Si quelqu'un avait inventé la baguette à faire baisser le score du FN, ça se saurait.

Une autre manière de lire les résultats, c'est le score des candidats FN qui, d'une manière ou d'une autre, se sont lâchés sur Facebook contre les Juifs ou les Arabes, celui qui a traité Najat Vallaud-Belkacem de "pute à PD", celui qui veut couler un ou deux bateaux de migrants pour faire un exemple, celui qui a défendu Breivik : tous ces innocents plaisantins ont fait des scores honorables (je vous renvoie à cette page du Lab, fort instructive), plus ou moins dans la moyenne du parti. Mention spéciale à celui qui détenait des images à caractère pédopornographique, et qui a démissionné du FN : des bulletins à son nom étaient tout de même présents dans le canton de Cusset (Allier) où il a recueilli 18,86% des suffrages. Mais tout va bien, puisque le FN "n'est pas le premier parti de France".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.