Du journalisme militant
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Du journalisme militant

Réservé à nos abonné.e.s

Héros du week-end, Taha Bouhafs est journaliste, c'est incontestable. Et d'abord juridiquement : il est salarié d'une entreprise de presse, le site Là bas si j'y suis. Il est militant des luttes sociales et contre l'islamophobie, c'est tout aussi incontestable. Il a récemment compté parmi les organisateurs d'une marche contre l'islamophobie.

Est-il pour autant légitime de le qualifier de "journaliste-militant" ? Eh bien oui. Militant n'est pas un gros mot. Un "militant" n'a pas seulement des convictions. Il "milite" pour ces convictions, il essaie d'en convaincre les autres. Et c'est ...

Il vous reste 75% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.