BFM : priorité au direct (ou presque)
Le matinaute
Le matinaute
chronique

BFM : priorité au direct (ou presque)

Réservé à nos abonné.e.s

"Non, BFM n'a pas censuré la blessure d'une manifestante renversée par des policiers à Reims" proclame dimanche le site Checknews (Libération), après une nouvelle tempête des réseaux sociaux contre la chaîne d'info continue (propriété, comme Checknews, du groupe Drahi). Que s'est-il passé ? Le samedi après-midi, une manifestante rémoise est renversée par un groupe de policiers, alors que la caméra de BFM filme en direct. Immédiatement, la régie interrompt la retransmission, et rend l'antenne au plateau parisien. Alerte-censure immédiate sur les réseaux sociaux.

Il vous reste 74% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.