Besson, la CIMADE, et la transparence
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Besson, la CIMADE, et la transparence

Cela couvait depuis des mois. Hortefeux avait commencé le travail

, mais ne l'a pas achevé. On attendait Eric Besson. Besson n'a pas déçu. Besson ne déçoit jamais. Il menace aujourd'hui d'intenter un procès à la CIMADE, dont le président vient de le taxer d'avoir "des méthodes de voyou". L'enjeu, c'est la mission de soutien aux étrangers menacés d'expulsion, dans les centres de rétention.  Jusqu'à présent, la CIMADE était la seule organisation à avoir le droit d'y entrer, et de témoigner de ce qu'elle y avait vu. Et elle le disait. Elle ne faisait rien d'autre que parler, mais elle parlait parfois. Il était insupportable, cet oeil qui regardait Caïn. Il importait de morceler ce redoutable pouvoir entre plusieurs associations, dont une mystérieuse, créée tout exprès pour l'occasion. Besson, bousculant un délai imposé par la Justice, vient de signer le décret fatal. La CIMADE a protesté. Besson la menace donc du Tribunal. Chiche. Osez, Besson ! Osez aller jusqu'au bout ! Osez trainer la CIMADE en Correctionnelle ! Osez donc faire convoquer à la barre le pasteur Boegner, et le Chambon sur Lignon. Ce sera l'occasion de faire de l'Histoire.

Tiens, on dirait tout de même qu'ils sont à cran, les décomplexés. Cette histoire de procès les rend un peu nerveux. Tellement à cran, apprend-on au journal de 8 heures de France Inter, que le cabinet de Besson a appelé la rédaction de France Inter, pour empêcher la rediffusion d'un reportage qui avait déplu. C'est la journaliste qui le raconte. On se demande bien ce qu'il pouvait dire, ce reportage. Espérons que la première action du président Hees, le président- à-qui-on-n'imposera-jamais-rien-qui-soit-contraire-à-sa-conscience, sera de demander la rediffusion du reportage en question, en tête de chaque journal.

Accessoirement, l'acharnement gouvernemental contre la CIMADE illustre parfaitement la conception sarkozyenne  de la transparence. "Ce qui est formidable, avec lui, c'est cette transparence. Il dit tout ce qu'il fait, il fait tout ce qu'il dit" répètent en boucle, sur toutes les chaînes, les chroniqueurs embedded ébahis. Modernissime transparence ! Mais elle cesse exactement où commencent les culs de basse fosse du régime. Démonstration est faite.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.