Au fait, quelles images, sur la carte blanche de Vivès ?
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Au fait, quelles images, sur la carte blanche de Vivès ?

Réservé à nos abonné.e.s
Chronique mise à jour après l'annonce de l'annulation de l'exposition "Carte blanche" de Bastien Vivès.

Au fait, quelles images montrerait-elle exactement, cette "carte blanche" de Bastien Vivès à Angoulême, si elle est maintenue, en dépit des plus de 100 000 signatures (deux pétitions distinctes, ici et ici) qui réclament sa déprogrammation ?  Co-commissaire de l'exposition avec Cathia Engelbach, Antoine Guillot, producteur à France Culture, se fait un plaisir de répondre, d'abord sur les origines de l'idée.  "On pensait que Vivès était un peu jeune pour une grande exposition, d'où cette idée de carte blanche. On lui a proposé de dessiner des oeuvres inédites pendant les trois mois qui précèdent Angoulême, ce qu'il a dans la tête, ses obsessions, ses réflexions. On a pioché dans cette production".

Et donc ? "Je vous rassure tou...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.