A la queue, le réchauffement !
Le matinaute
Le matinaute
chronique

A la queue, le réchauffement !




Vous n'en avez pas entendu parler à la radio ou à la télé

, mais les prévisions disponibles en matière de réchauffement climatique ne cessent de s'aggraver. Le niveau des océans devrait monter plus vite encore qu'il n'était prévu, il y a seulement deux ans : les statistiques précédentes n'avaient pas pris en compte l'écoulement de la glace des pôles dans les océans. Les ours polaires seront menacés plus tôt que prévu. Tous les chiffres de 2007 sont déjà obsolètes. Les comptes à rebours de la catastrophe défilent trop vite pour que les scientifiques aient le temps de les photographier.


Quant aux médias... 2000 climatologues étaient réunis la semaine dernière à Copenhague, pour actualiser les données qui seront présentées en décembre prochain au sommet qui se réunira dans la capitale danoise. 2000 climatologues, ce n'est pas rien. Pourtant, ils sont passés inaperçus. Peut-être se sont-ils réunis nuitamment, dans les caves. A en croire les radars de Google News, un seul média généraliste (Le Monde) avait envoyé une journaliste à Copenhague. Elle en est revenue avec un article titré : "le plus noir des scénarios se profile".

Habituellement, les jités adorent pourtant les prévisions apocalyptiques. C'est un de leurs ingrédients préférés, pour pimenter la soupe du soir. Alors, pourquoi ce silence (que n'ont d'ailleurs pas relevé nos @sinautes, pourtant souvent rapides à nous alerter sur d'autres omissions, d'autres silences) ? Parce qu'ils ont la tête ailleurs, peut-être, à l'apocalypse du capitalisme. Il n'y a de place dans nos terreurs que pour une apocalypse à la fois. A la queue, le réchauffement, comme tout le monde !

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.