le goudron et les plumes
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

le goudron et les plumes

ou 1929, la Grande Dépression revisitée par William Karel

Réservé à nos abonné.e.s

Bud Fields et sa famille, Hale County, Alabama, par Walker Evans, 1936


Il est des documentaires diffusés par la télé dont on devrait se contenter de lire l'alléchante promo dans la presse en se disant : « il faut que je regarde ça » sauf qu'on oublie parce que pas le temps ou de sortie ce soir-là enfin bref on rate le truc et après on se dit que c'est trop bête vu que ça aurait pu faire un excellent sujet de chronique et donc on va acheter le dévédé le lendemain pour encourager la création plutôt que de regarder gratos ledit film sur Arte+7 et c'est là que se situe l'erreur fatale.

1929 de William Karel, film en deux parties de...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.