Ferrari et Pujadas, kilo de plumes contre kilo de plomb
Initiales DS
Initiales DS
chronique

Ferrari et Pujadas, kilo de plumes contre kilo de plomb

Réservé à nos abonné.e.s

Il parait que Ferrari plonge. Peut-être même coule-t-elle. On ne sait pas encore. Mais les chiffres sont inquiétants. Je ne vais pas vous rappeler les chiffres, vous les lisez partout. Y compris ici, d'ailleurs. Mais à propos de la gravissime catastrophe industrielle pour le paysage audiovisuel que représenterait le décrochage de Ferrari, je voudrais vous faire part du sentiment d'un minuscule échantillon de l'audimat, un télespectateur tout seul, qui ne représente personne: moi-même.


Il parait que Ferrari plonge. Peut-être même coule-t-elle. On ne sait pas encore. Mais les chiffres sont inquiétants. Je ne vais pas vous rappeler les chiffres, vous les lisez partout. Y compris ici, d'ailleurs. Mais à propos de la gravissime catastrophe industrielle pour le paysage audiovisuel que représenterait le décrochage de Ferrari, je voudrais vous faire part du sentiment d'un minuscule échantillon de l'audimat, un télespectateur tout seul, qui ne représente personne: moi-même.

J'ai recueilli mon témoignage. Je vous le livre tout chaud.

- Alors, tu as décroché de Ferrari.

- Oui. Pourtant j'étais bien disposé. Je n'avais ri...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.