Eric Piolle, cet autre ami de la "bonne finance"
Éconautes
Éconautes
chronique

Eric Piolle, cet autre ami de la "bonne finance"

Le maire de Grenoble, actionnaire d'une société "d'optimisation de portefeuille" (et pas fiscale)

Réservé à nos abonné.e.s
Le maire Vert de Grenoble Eric Piolle est-il l’ami de la finance ? Pas qu’un peu ! s’étrangle la section iséroise de l’UMP qui dimanche a publié sur son site les conclusions de sa petite enquête : non seulement Piolle est co-fondateur et actionnaire de Raise Partner, une société qui exerce dans le monde financier, mais cette dernière travaille avec les Iles Caïmans et Guernesey. Pour un grand pourfendeur des paradis fiscaux, ça la fout mal. L’info est reprise illico sur le site d’Europe 1 Le Lab et depuis on s’agite autour du maire qui se défend mollement. Pour autant, personne n’a eu la curiosité de demander à cette société ce qu’étaient au juste ses rapports avec lesdits paradis. Personne à part nous.

"Scandale", "une bombe", "imposture", "duplicité", "mensonges"... N’en jetez plus : la section iséroise de l’UMP tire à boulets rouges sur le maire Vert de Grenoble, Eric Piolle, élu sur une liste écolos, Parti de gauche et mouvements citoyens. Objet du scandale ? Selon des documents consultés au tribunal de commerce de Grenoble par l’UMP, il apparaît que le maire est actionnaire de Raise Partner, décrite par la section locale comme "une société de conseil aux professionnels de la finance pour minimiser les risques" et – qui plus est – "vend ses logiciels miracles… à Guernesey et aux Iles Caïmans". Or Piolle, dans son progra...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Une journée à Grenoble avec les militants d'Eric Piolle

Anticor, Amnesty, RESF : le Vert-surprise qui a tout pour lui

Goldman Sachs et Frankenstein

Banques et documentaires, comment les créatures échappent à leur créateur

Presse de gauche : Mediapart dégaine contre Le Media

Le site découvre les liens "très serrés" entre "Le Media" et la France Insoumise

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.