Vous me schtroumpferez cent fois : je ne dois pas schtroumpfer les schtroumpfs !
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Vous me schtroumpferez cent fois : je ne dois pas schtroumpfer les schtroumpfs !

Réservé à nos abonné.e.s

L'ouvrage n'était pas encore schtroumpfé, que déjà son auteur en entendait de belles : "Les Schtroumpfs nazis ou staliniens ? Vingt ans de recherches pour dire de pareilles schtroumpferies !" "Eh toi ! Touche pas à ma schtroumpf de Proust !" "Va te faire enschtroumpfer, schtroumpfeur d'opérette !"

Bon. Schtroumpfons-nous un peu. De quoi se schtroumpfe-t-il ? D'un livre, intitulé Le Petit Livre bleu - Analyse critique et politique de la société des Schtroumpfs, paru aux Éditions Hors Collection. Son auteur, Antoine Buéno, passe d'abord en revue l'univers des lutins bleus créé par Peyo et Yvan Delporte : l'origine de leur nom, leur nature biologiqu...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Jean Mulatier, l'homme aux petits cailloux (2)

Ingres, Franquin, Bretécher, Depardieu, et quelques chats...

Docu 8 mai : TF1 fait rire Roosevelt et parler Hitler

Après la colorisation, nouveau débat sur la sonorisation des archives ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.