Les Flamands osent !
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Les Flamands osent !

Réservé à nos abonné.e.s
Les vacances remontent à la plus haute Antiquité, plus précisément depuis qu'on a inventé le travail forcé. Ainsi, l'homme contraint de travailler pour un plus puissant que lui rêve de vacances. Il imagine sa chaîne s'allongeant en été jusqu'aux Antilles, au Maroc, à la Corse ou à Capbreton dans les Landes. Et ses rêves deviennent de plus en plus présents dès que le printemps revient. Car alors surgissent dans les magazines, les stations de métro et les abri-bus d'accortes réclames vantant le charme des Antilles, du Maroc, de la Corse, ou de Capbreton dans les Landes.



Ces jours-ci, donc, fleurit dans la presse et le métropolitain parisien une campagne nous incitant à visiter la Flandre, cette partie de la Belgique où l'on parle une langue ressemblant à une maladie de gorge (selon la définition donnée par le chanteur néerlandais Dick Annegarn).

Photos © DDB Nantes


Trois belles affiches citant la peinture flamande…


… assorties de textes avec de vrais jeux de mots laids dedans :
Les Flamands osent (deux verres de bière teinte en rose figurent sur la deuxième affiche),
http://www.theplaceto.be (The place to be, autrement dit l'endroit où il faut être, formé avec le .be de l'adresse internet),
Flan...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.