Gattaz, le centaure et le sphinx
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Gattaz, le centaure et le sphinx

Réservé à nos abonné.e.s
Cette photo, prise par une journaliste de l'AFP lors de la manifestation anti-loi travail du mardi 17 mai dernier :



Il s'agit d'une affiche créée par la CGT nous montrant Pierre Gattaz, président du MEDEF, transformé en une espèce de centaure gras, repu, satisfait de lui-même :


Ce photomontage peut rappeler ceux de John Heartfield, et notamment celui-ci qui servit en 1943 de couverture pour un recueil de poèmes allemands d'auteurs exilés intitulé Et pourtant elle tourne !, où l'on peut voir Hitler coiffé d'un casque cornu avec un corps de gorille :



Un portrait de Pierre Gattaz, donc, collé sur l'une des sculptures thérianthropiques (oui oui) d'un artiste chinois nommé Liu Xue :

Un joli portrait de Pierre Gattaz
(mais pas celui qui a servi au montage)

La sculpture de Liu Xue qui servit au montage


D'autres sculptures thérianthropiques du même :



Les ...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

La falaise fiscale d'Obama, ou...

... nous étions au bord du gouffre mais nous avons fait un grand pas en avant

Dans l'atelier d'Antoine Bourdelle

Maisons-musées d'artistes, chroniques d'été, 2

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.