autopsie d'une valse
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

autopsie d'une valse

Réservé à nos abonné.e.s

Marianne du 6 au 12 février propose un dossier de 40 pages : Israël a-t-il mal tourné ? Avec trois pages consacrées à la culture, intitulées La culture monte au front.




Parallèlement ou presque, le 3 février dernier est sorti sur nos écrans le Lebanon de Samuel Maoz :


À son propos, Danièle Heyman et Alexis Lacroix écrivent dans Marianne : « Lebanon vient parachever la trilogie du "retour du refoulé", aux côtés de deux œuvres posttraumatiques sur la guerre de 1982, Beaufort, de Joseph Cedar, et Valse avec Bachir, d'Ari Folman. »

Voici l'occasion rêvée d’examiner cette Valse, fouailler dans les entrailles ...

Il vous reste 97% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.