Zuckerberg, contre les murs invisibles du jeu social
Culture blockbusters
Culture blockbusters
chronique

Zuckerberg, contre les murs invisibles du jeu social

Aux sources méconnues du film sur Facebook

Réservé à nos abonné.e.s
Et si le personnage central de The social network était...le décor ? Mettant en scène bourgeois, avocats, hommes d’affaires, écrans d’ordinateurs et nerds pas forcément sympathiques, The Social Network est bien davantage qu'un film sur Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook. C'est un film sur l'architecture, et le jeu social au sens large, qui trouve une partie de son inspiration dans un best-seller méconnu en France, La source vive.

C’est avec une grande circonspection que le petit monde du cinéma avait accueilli il y a quelques mois l’annonce d’un "film sur Facebook" réalisé par David Fincher. Que pouvait-on bien dire sur cette plateforme internaute, qui a porté le commérage à l’ère de l’ultra-mobilité et de la mondialisation? Qu’y a-t-il à filmer sur ces millions de pages à fond blanc bardées de textes encadrés? Quelle histoire palpitante peut bien éclore d’un pitch aussi abstrait?

Distribué avec une certaine prudence (342 copies en France, soit moitié moins que le dernier Besson), The Social Network fait pourtant salle co...

Il vous reste 97% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Plantu : et maintenant, les jeux vidéo ?

Islam, syndicalistes, Mélenchon : le dessinateur du Monde collectionne les "bad buzz"

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.