YouTube ne serait pas une "machine à radicaliser"
Clic gauche
Clic gauche
chronique

YouTube ne serait pas une "machine à radicaliser"

Plusieurs études scientifiques déconstruisent cette idée très répandue

Réservé à nos abonné.e.s
L'algorithme de recommandation de YouTube est une machine à radicaliser les esprits : pour la presse, l'affaire est entendue depuis plusieurs années. La science, en revanche, est beaucoup plus prudente. Mais pas de certitudes, puisque YouTube cache tout.

Au cas où vous auriez raté l'info, YouTube a remplacé la télé. En à peine quinze ans d'activité, l'hébergeur de vidéos, créé en 2005 et acheté par Google l'année suivante, est devenu le deuxième site Internet le plus visité du monde - derrière son indétrônable maison-mère, évidemment. En 2021, le site a dépassé les deux milliards de visiteurs mensuels. Depuis 2017, la plateforme a dépassé la barre symbolique du milliard d'heures de vidéos visionné chaque jour, un chiffre multiplié par 10 en à peine cinq ans, selon le site.

Derrière cette progression stratosphérique, une innovation ...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.