Tiktokisation : le crépuscule des réseaux
Clic gauche
Clic gauche
chronique

Tiktokisation : le crépuscule des réseaux

Réservé à nos abonné.e.s
Avec l'annonce des refontes de Facebook et d'Instagram, la tiktokisation de nos vieilles plateformes accélère encore. Et si, en réinventant notre rapport aux algorithmes et au contenu, TikTok signait la mort du réseau social ?

En 2022, l'écosystème du web social se divise en deux catégories : TikTok, et ceux qui essaient désespérément d'être TikTok, plus ou moins subtilement. S'il est traditionnel de voir émerger une légion de copycats dans le sillage d'une appli qui marche, la tiktokisation express de nos vénérables réseaux sociaux est aussi surprenante que vaguement gênante. Le 21 juillet dernier, Mark Zuckerberg a balancé aux orties toute notion de subtilité en annonçant un ravalement de façade massif du bon vieux Facebook – l'Ehpad des réseaux sociaux – et de son cousin millennial Instagram, avec le projet avoué d'en faire des itérations du réseau social chinois. Pour Facebook, exit la priorité aux posts de vos amis et de votre famille, qui se voient relégués...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.