Baisers volés
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Baisers volés

Du consentement et de la diagonale

Réservé à nos abonné.e.s

La récente chronique de Judith intitulée « Plaisirs asymétriques de la séduction »... Le féminisme peut-il penser l'universelle violence du désir? a sa une illustrée par Le Baiser volé de Fragonard, aussi appelé Le Baiser à la dérobée. Cette toile, qui est sa plus célèbre après Le Verrou, fut le fruit d'une collaboration avec Marguerite Gérard, laquelle était à la fois son élève et sa belle-soeur.

Le Baiser volé ou Le Baiser à la dérobée
par Jean-Honoré Fragonard et Marguerite Gérard, vers 1787-1789

Tous deux furent influencés par le travail d...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.