Au Sarkozistan, l'étrange promotion du paria Juppé
Chez les sarkozis
Chez les sarkozis
chronique

Au Sarkozistan, l'étrange promotion du paria Juppé

Pourquoi lui ? Pourquoi là ? Pourquoi maintenant ?

Réservé à nos abonné.e.s
L'Homme Fort n'a jamais aimé l'Armée. Ce suceur de chocolats englobe les militaires dans son mépris hâtif de tous les corps constitués et, plus généralement, de tout ce qui n'est pas Lui.

Il a humilié des généraux. Il a ri dans une cérémonie d'obsèques. Il a fait traquer par sa police secrète le moindre mouvement de rebellion, lors de la grande fermeture de casernes.

Lui qui ne se détend qu'en compagnie de chanteurs et de milliardaires, ne comprend pas ces ternes besogneux galonnés qui n'ont d'ailleurs pas gagné une guerre depuis près d'un siècle (et depuis deux siècles, sans les puissants alliés américains).
Sarkozistan Juppé voiture
Sarkozistan Juppé
93
93 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Au Sarkozistan, l'étrange promotion du paria Juppé

L'Homme Fort n'a jamais aimé l'Armée. Ce suceur de chocolats englobe les militaires dans son mépris hâtif de tous les corps constitués et, plus généralement, de tout ce qui n'est pas Lui.

Il a humilié des généraux. Il a ri dans une cérémonie d'obsèques. Il a fait traquer par sa police secrète le moindre mouvement de rebellion, lors de la grande fermeture de casernes.

Lui qui ne se détend qu'en compagnie de chanteurs et de milliardaires, ne comprend pas ces ternes besogneux galonnés qui n'ont d'ailleurs pas gagné une guerre depuis près d'un siècle (et depuis deux siècles, sans les puissants alliés américains).

Derniers commentaires

Rien de tel que d'avoir une ou plusieurs batteries de casseroles pour être réélu dans une ville, promu au gouvernement. Je me demande depuis longtemps si en fait ce ne serait pas un pré-requis pour se présenter à une élection, pour faire carrière. Dites-donc, ça doit faire un drôle de barouf au conseil des ministres .... contrairement à ce que j'ai lu pu haut, les casseroles ne sont pas au placard. Alain Juppé a été considéré comme une victime expiatoire pour les autres, et ça, ça le fait bien, tout le monde a envie de lui donner une autre chance. Ne pas oublier que Chirac a échappé jusqu'à maintenant à la condamnation dans la même affaire, et qu'il a été Président de la république.

Je pourrai citer Alain Carignon, Michel Noir, seulement ses deux là, parce que j'y pense à l'instant, les casseroles ne les ont pas empêchés d'être réélus par leurs électeurs énamourés.
Le saint homme! Que ça fait du bien, cette piqûre de rappel.

J'avais déjà presque tout oublié sous l'avalanche quotidienne de nouvelles et pourtant cet article brillant ne date que de novembre 2010.
Chacun peut constater que la Mouche A M... (MAM) - enfin virée - on nous fourre au Affaires Étrangères un repris de justice...

Pour rafraîchir le mémoire de mes sympathique collègues @sinautes voici un extrait de Wikipédia (très modéré) sur le nouveau [s]patron[/s] pantin de notre diplomatie

L'articulet sur le Sarkozystan daté de novembre dernier est très rafraîchissant également, il faut le dire !

Voici le paragraphe de Wikipédia consacré aux divers déboires judiciaires de cet honnête homme ([s]patron[/s] chef à temps partiel (mais à salaire plein) depuis deux jours de notre bien déchu Quai d'Orsay)

Appartements de la famille Juppé [s]à Sarcelles[/s] 26, rue Jacob, 75006 Paris :

En juin 1995, Le Canard enchaîné publie un document interne de la Ville de Paris, signé de la main d’Alain Juppé, donnant ordre à ses services de diminuer le loyer de son fils Laurent, logé dans un appartement relevant des discrètes propriétés de la Ville de Paris, rue Jacob. Il est locataire, à un prix défiant toute concurrence, d’un appartement de 189 m² dans la même rue, où sont réalisés des travaux pour plusieurs millions de francs aux frais des contribuables. Une plainte pour « prise illégale d’intérêts » est déposée par l’Association des contribuables parisiens créée ad hoc par Arnaud Montebourg, à l’époque jeune avocat adhérent du parti socialiste.

Une information judiciaire est ouverte par le procureur de la République de Paris, Bruno Cotte, qui a considéré que le délit de « prise illégale d'intérêts » était établi. Il annonce cependant son intention de classer le dossier si Alain Juppé quitte son appartement. Le procureur général près la cour d'appel de Paris, Jean-François Burgelin, publie alors un communiqué, approuvé par le ministère de la Justice, affirmant que l’infraction n’était pas constituée et qu’elle était de toute façon prescrite. Cependant, la décision de classement imposa à Alain Juppé de déménager. Le 28 août 1995, le Garde des Sceaux Jacques Toubon ordonna à Bruno Cotte de quitter le parquet de Paris.

Emplois fictifs de la Ville de Paris :

En 1998, Alain Juppé est mis en examen pour « abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt » pour des faits commis en tant que secrétaire général du Rassemblement pour la République, et maire adjoint de Paris aux finances, de 1983 à 1995. Il fut considéré comme un élément clé d’un système de financement occulte d’emplois au sein du RPR financés par la Mairie de Paris et des entreprises désireuses de passer des contrats publics (sa secrétaire personnelle au RPR fut elle-même rémunérée par une entreprise, le groupe immobilier Ségur, puis par la Ville de Paris).
Le 30 janvier 2004, il est condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre à dix-huit mois de prison avec sursis dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris et à une peine de dix ans d’inéligibilité. Le tribunal juge notamment que :

Citation :

« Alain Juppé dans la quête de moyens humains lui apparaissant nécessaires pour l’action du RPR a délibérément fait le choix d’une certaine efficacité en recourant à des arrangements illégaux […] Que la nature des faits commis est insupportable au corps social comme contraire à la volonté générale exprimée par la loi ; qu’agissant ainsi, Alain Juppé a, alors qu’il était investi d’un mandat électif public, trompé la confiance du peuple souverain. […] »


L’appel interjeté par Alain Juppé, immédiatement après sa condamnation, a pour effet de suspendre l’application de cette décision jusqu’à l’arrêt de la cour d'appel. Le 1er décembre 2004, celle-ci réduit la condamnation à quatorze mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité.
La cour d'appel formule quant à elle que :

Citation :

« Il est regrettable qu’au moment où le législateur prenait conscience de la nécessité de mettre fin à des pratiques délictueuses qui existaient à l’occasion du financement des partis politiques, M. Juppé n’ait pas appliqué à son propre parti les règles qu’il avait votées au parlement. Il est également regrettable que M. Juppé, dont les qualités intellectuelles sont unanimement reconnues, n’ait pas cru devoir assumer devant la justice l’ensemble de ses responsabilités pénales et ait maintenu la négation de faits avérés. Toutefois, M. Juppé s’est consacré pendant de nombreuses années au service de l’État, n’a tiré aucun enrichissement personnel de ces infractions commises au bénéfice de l’ensemble des membres de son parti, dont il ne doit pas être le bouc émissaire. »

Il démissionne le lendemain de son dernier mandat, celui de maire de Bordeaux.

La grande classe, quoi !

P.S. : "Aucun enrichissement personnel " ? Je suis mort de rire : il a émargé grassement pour d'innombrables mandats cumulés parce qu'il ramenait à ses maîtres le pognon volé aux contribuables à travers les fausses factures. Et il louait pour un prix à mourir de rire un appartement somptueux

LE SITE EST LÀ

Et une vidéo divertissante

Toute l'histoire de la rue Jacob, squattée par Juppé, fiston et fifille pour 13.000 Francs (pas €uros) par mois, plus d'un million de Francs de travaux payés par nous... Et l'appartement s'est vendu 7.000.000 de Francs (une fois que les "coucous" ont été éjectés) Ce qui démontre que le loyer était très largement sous-évalué...

Un dossier très complet sur cette famille de "coucous"

MOTS CLEFS : Alain Juppé a, alors qu’il était investi d’un mandat électif public, trompé la confiance du peuple souverain; abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt (un strike pour un [s]politicien[/s] [s]politi-chien[/s] politicard !

P.S. : Pourquoi une (très) vague sympathie dans l'opinion ? Parce qu'il n'a rien foutu depuis des années, et que les andouilles pensent toujours que c'était mieux autrefois...
Juppé, Juppé, y'en a que pour Juppé !

Et Longuet, hein ? L'est pas merveilleux not' nouveau ministre de la Défense multi casserolé ?

Nan, je dis ça parce qu'en cherchant à consulter son site, je m'aperçois qu'il a été... ENTIEREMENT effacé entre le 26 février 2011 et aujourd'hui, si j'en crois les caches de Google, et surtout de Bing, bien plus bavard !

Vous trouverez ci-après la page Bing renvoyant aux pages en cache du site de Longuet AVANT QU'ELLES NE DISPARAISSENT RAPIDEMENT

http://www.bing.com/search?q=site%3agerardlonguet.fr&go=&filt=all&qs=n&sk=&first=11&FORM=PORE

Alors QUESTION :

Les propos assumés du sieur Longuet serait-ils devenus gênants, voire honteux depuis sa fraiche nomination, au point d'EFFACER TOUT UN SITE ?
Jolie conclusion.
Finalement la France : pays litteraire... pays de litterature ??? !!!!!!!!! Sans doute un des aspects que certains "commerciaux" ne peuvent entendre.
La France n'est pas un pays de marchands...
Vraiment chouettes ces chroniques du Sarkozystan, encore plus savoureuses à l'heure où les têtes tombent en Afrique et au Moyen-Orient. C'est vraiment un style habile, bien plus éloquent que la dénonciation sérieuse. Et au fait, pourquoi est-ce ainsi? C'est quand même un mystère qui mériterait d'être creusé? Pourquoi, en cette époque saturée de scandales, la narration "orientaliste" révèle soudain des vertus inégalées, et fait mouche? Et bam, pile à ce moment là, les révoltes arabes! Il y a peut-être là de quoi déconstruire toute la pensée politique des lumières...
D'autres ont déjà pondu des commentaires là-dessus j'imagine, et des analyses (je ne suis pas le site d'@si assez régulièrement...). Si vous savez où, dites-le moi, ça m'intéresse. Merci.
Merci pour cette piqure de rappel !
Puisque vous remettez cette chronique à la Une, profitez-en pour corriger les erreurs : "avec un traitement de maire et des indemnités de président de communauté urbaine."
Juppé n'est plus président de la CUB depuis 2004. S'il perçoit une rémunération de cette collectivité, c'est en tant que vice-président.
...pendant que l'on continue à enfumer tout le monde par des nominations sarkosistanesques, certains veulent toujours nous gazer le sous sol français : 10 000 personnes en Ardéche samedi dernier pour dire NON à ce scandale....Ce n'est pas rien....Bravo le sud !
Bonjour

Après le Sarkozistan voici l'Helvetistan !

Bonne lecture

RZaslawsky
(Ce texte a été publié sur le site le 20 novembre 2010)

HAAAAA je viens de comprendre pourquoi le forum est déjà rempli ... je m'a fait avoir. Recyclage utile ma foi, c'est pas tout les jours que vous pouvez ressortir des vieux papiers sans rien avoir à renier ;-)
[quote=rédaction]Faut-il croire que ce peuple aime sa servitude ?
Je cite un passage du très bon livre de Mona Chollet:
Ainsi, en juin 2007, l’animateur de télévision Marc-Olivier Fogiel, recevant dans son émission T’empêches tout le monde de dormir, sur M6, l’entraîneur du XV de France Bernard Laporte, quelques jours avant qu’il soit nommé secrétaire d’État aux Sports par Nicolas Sarkozy, l’amenait à évoquer sa sympathie pour le nouveau président, avant de glisser : « Le bouclier fiscal, ça doit vous arranger, aussi… » « Oh, pas autant que vous, Marco ! », se récriait Laporte, suscitant les rires et les applaudissements du public. Ou comment amener la plèbe — dans le studio ou derrière son écran — à applaudir à la bonne blague de sa propre spoliation, en lui donnant le sentiment flatteur d’« en être ». Pour prévenir sa vindicte, il suffit de lui faire cet insigne honneur : la laisser assister à vos échanges de coups de coude, la laisser prendre part à votre jubilation de l’avoir si bien arnaquée.

http://www.editions-zones.fr/spip.php?page=lyberplayer&id_article=59
n'oublions pas que c'est tout de même "le meilleur d'entre eux" dixit Chichi him self !!
(faudrait pas aller fouiller dans les placards des moins meilleurs d'entre eux hein !)
à noter que notre Igor d'Hossegor a tout de même fini son week-end en famille avant de venir sauver le suprême , faut pas pousser non plus !!

nb : mal placé le message ! là aussi y'a eu de la taille ?
Bonjour
Je sais que vous avez des billes semblables pour Longuet (les casseroles sont bien rangées pour le moment dans les armoires).
J'attends donc le prochain épisode.
Ils ont vraiment tous la guigne. Je ne vois qu'une seule solution pour eux : battre en retraite loin d'ici.

PS (pas PS): pourquoi des posts datant de novembre 2010 se trouvent sur ce fil ?
Excellent article . TOUT y est ,même ce que j'ignorai!c'est dire la qualité du texte BRAVO§§§
Quel plaisir de retrouver les perles oubliées! j'ai voté pour que ce contenu devenu d'utilité publique grâce aux farces de l'actualité soit librement accessible, faites comme moi.
C'est vrai ça, Juppé.... Pourquoi?
Sans cette excellente chronique je ne me serais même pas posé la question, pourtant fort pertinente.

En plus, j'aime beaucoup l'accent sarkozistanais avec ces "R" qui grrrondent au fond du palais!.
Très savoureuse chronique!
Moi qui suis pas fan de votre série exotique, là je dois dire...
Une suggestion quand même pour expliquer le mystère de la relative indulgence dont bénéficie Juppé aujourd'hui: homme d'un autre temps, il n'a pas cette vulgarité de parvenu qui est la marque du président et de ses affidés. Et puis il a déjà tellement été haï...
Pfff, ça me déprime tout ça, faut que j'arrête de lire les infos ...
Holà holà ! Si c'est pour taper sur les vins du Bordelais... je fais grève (pardon "graves"). Perso, je compisse les buveurs d'eau ! A commencer par le Nain et ses jus de fruits.
Le nouveau Juppé est arrivé, un vrai primaire(eur) à la Beaujolaise:

1- sitôt vendanger sitôt vomis
2- on lui trouve un gout unique improbable
3- on en fait toute une promotion internationale alors qu'il est imbuvable
4- reconnu comme étant une véritable imposture tout le monde paradoxalement se jète dessus
5- le contenant est sur évalué par rapport au contenu

Conclusion: le guide des petits vins à grand tirage reconnait le "Jupé Primaire(eur)" comme étant un jus infect à l'heure ou l'UNESCO reconnait la "gastro" Française. Mention spéciale: puissant diurétique ne pas utiliser chez l'enfant de moins de 15 ans.

T'chô.
Article mal écrit et qui n'informe en rien.
Je ne paie pas mon abonnement à arrêt sur image pour lire des pamphlets gratuitement partisans.

Je préfère des articles factuels qui dénoncent des vrais scandales.

Abandonnez ce ton ironique s'il vous plait.
N'oublions pas non plus que Juppé avait fait son come back sur la scène politique nationale dès 2007 et sa nomination en tant que ministre de l'écologie.
[quote=article original]En nommant à la tête de l'Armée l'ex-janissaire du clan rival chiraquien, quel est le calcul machiavélique de l'Homme Fort ? Simplement le neutraliser ? S'en faire un rempart ? Le prendre en étau entre ses deux fidélités successives ? Les prochains jours le diront, qui risquent de voir l'ex-Numéro Deux renouer avec ses vieilles connaissances, les juges.

Dans cette nomination en trompe l'œil, il ne faut pas perdre de vue l'arrivée en parallèle de Jacques Gérault, Préfet du Rhône jusqu'au remaniement, ancien bras droit de Sarko au ministère de l'intérieur, homme de confiance qui aura peut-être le vrai pouvoir au ministère...
la fonction l'immunise. Bravo pour l'article le raffinement de l'analyse porte ce texte haut très haut .attention de ne pas vous faire cambrioler!!!
"ce suceur de chocolats ..." rachidadati a vivement protesté : "tout ce que vous voudrez, on ne m'ôtera pas de l'idée qu'il n'y avait pas que du chocolat ..."

Au sujet de juppé, j'ai lu quelque part que, sitôt nommé, il avait effacé de son blog les séquences où il critiquait notre présence en Afghanistan. Tiens, comme il a photoshop à l'écran, il pourrait se remettre des cheveux ...
Je n'aime pas beaucoup les séries sarkozistanaises mais ce papier est bon, et utile. Quand Audrey Pulvar est évincée, Isabelle Juppé reste ! Ockrent aussi !
Je l'ai vu,sur je ne sais plus quelle chaîne,nier ses problèmes de logements d'il y a 15 ans à Paris. Je crois qu'à l'instar de beaucoup de ses semblables il nous croit amnésiques.
Naïvement,j'avais cru qu'on n'aurait plus jamais affaire à lui. D'ailleurs il avait prononcé quelques phrases contre la politique sécuritaire de Sarkozy. Un leurre puisque le revoilou.Cynique,faux-jeton,inquiétant.
Ils veulent gagner en 2012. Espérons très fort que bientôt les socialistes se mettront à les combattre,à nous convaincre pour finir par leur administrer une raclée bien méritée! Et le Sarkosistan disparaîtra pour renouer avec la REPUBLIQUE.
J'ai l'impression qu'il manque quelquechose...
C'est mes souvenirs qui me trompent, ou Sarko avait réellement organisé en 2007 (il y a trois ans, la préhistoire...) sur le thème de la "Rupture", en proposant de renouveler les hommes et les pratiques ?
A mots plus ou moins couverts, ses attaques me semblaient alors dirigées contre Chirac et surtout Juppé, représentants de la classe politique corrompue et condamnée qu'il fallait à tout pris oublier... La "Démocratie Irréprochable", là dedans je n'entendais pas "Nous allons etre irréprochables", mais surtout "On ne veut plus des reprochés"... Et les gogos ont foncé.
Et hop, trois ans plus tard, Juppé est de retour, le temps de s'acheter une [s]amnésie[/s] amnistie populaire.
Mais j'ai peut-être des problèmes de mémoire.
Bonjour
Je pense que les gens de droite devraient se poser des questions sur la signification de leur vote.
Parce que dire que la droite, eux au moins ils gèrent bien…
Surement leurs affaires mais pour le reste "vous êtes là pour en chier pauvres manants". Regardez où cela nous a mené. Votre condition s'est elle améliorée ou même maintenue depuis qu'ils vous prêchent la bonne parole.
"Mais c'est à cause de la crise que ça ne va pas !!!"
Ah la crise. Elle a bon dos. Personne ne relève qu'elle résulte de l'application de ces fameuses règles de bonne gestion.
Cela dit, de l'autre coté ils ont DSK, un autre type de bon gestionnaire !!!
Avec tout ça, on est mal barré.
Deux points :

- le bordeaux vin le plus raffiné ? Vous n'avez jamais bu de grands bourgognes pour proférer une telle contre vérité !

- Juppé, qui avait presque fini par se rendre sympathique en critiquant le "grand homme" a fini par se remettre à ramper devant lui pour un misérable (façon de parler...) maroquin. On voit là toute la fierté de ces hommes du pouvoir.
Ben dis donc, vous travaillez le dimanche ?
Est-ce que je me trompe, ou est-ce que lors de ce "remaniement", il n'a aucunement été question de l'évaluation des ministres par un cabinet externe ? Personne n'a pourtant oublié cette histoire de l'engagement d'un cabinet pour évaluer l'action des ministres ?
Clap clap clap clap.
Bravo
Bravo, merci pour cette chronique. Cela m'a rappelé pourquoi je détestai tant Juppé autrefois, j'avais un peu oublié....
Il y aurait beaucoup à dire sur la vie politique bordelaise, les complaisances, pour ne pas dire plus, du PS bordelais en 1995 (première élection de Juppé)... Mais puisqu'il s'agit de caricature... Ceux que la question intéresse n'ont qu'à se plonger dans les archives, celle de la Pravda locale, Sud-Ouest, par exemple.
Au passage, une erreur, Juppé n'est plus président de la CUB. Mais peut-être que ça touche une retraite, un ancien président?
Superbe kro (*), culminant avec la description de Bordeaux. Bravo à la rédaction.

(*) Vive la bière !
E la nave va !!!
...mais y parait que ça dérange pas les Bordelais!
Et vlan dans le Juppé.
Mais il manque quand même un épisode croustillant dans sa succinte biographie : Juppé a été le premier grand ministre de l'écologie (période Juppé à Vélo) dans le gouvernement de Fillon, juste après le plébiscite de 2007. Poste qu'il a du quitter comme une crotte, moins d'un mois après son entrée en fonction, après s'être pris une fessée aux législatives.
Au passage, je trouve cette casquette de ministre-candidat fascinante. Je ne sais pas trop si c'est du fait de la distorsion de concurrence que ça induit et qui ne semble pas choquer outre mesure (c'est le ministre ou le candidat qui parle ?), ou si c'est la perspective que des gens se levent un dimanche matin avec pour intention de mettre dans une urne un vote pour désigne comme représentant du peuple quelqu'un qui annonce clairement qu'il ne les représentera pas, puisqu'il est occupé à plus [s]lucratif[/s] gratifiant.
Si je comprends bien cet article, nous autres, pauvres Sarkozystani, ne serions qu'une bande de brutes avinées.
Pas étonnant dès lors qu'on ait cette caste dirigeante : "ils étaient bourrés quand ils sont allés voter, votre honneur !"
A 18 heures 37 (il est 18 heures 38) la page d'accueil de France Info a supprimé toute référence à Alain Juppé mais présente l'évasion de quatre "sans papiers" du centre de rétention de Vincennes à quatre reprises dans quatre fenêtres distinctes. On pense à l'analyse (pionnière) des médias faite jadis en RFA par H.M. Enzensberger (l'importance des titres, leur place dans la une, etc.). J'ai fait une capture d'écran de ce bégaiement si spectaculaire qu'on pourrait presque l'imaginer "aux ordres"...
Ayé j'ai enfin terminé mon emblème du Sarkozistan (arf !) : http://www.facebook.com/photo.php?pid=5582350&l=b8d8afb138&id=716211682
Bravo, très drôle et très désespérant, ça me confirme qu'il faut changer le peuple ! A moins qu'il déteste plus Juppé qu'il n'y paraît même si de nombreux bordelais estiment qu'il a fait un bon boulot pour la ville. Moi, je me souviens avoir beaucoup marché pour dénoncer sa réforme de la retraite et juste quand cesse une nouvelle vague de manifs toujours pour la même raison, paf, Juppé revient au pouvoir. L'histoire serait-elle un éternel recommencement.
Un conseil de lecture pour tous les asinautes, une BD qui date un peu mais qu'importe, la version intégrale de "SOS Bonheur" de Griffo et Van Hamme. Je viens de la découvrir et j'ai envie que d'autres la lisent.
>>Mensonges, cumul, conflit d'intérêt, cynisme, reniements, impunité: Juppé, c'est le Sarkozistan éternel et profond.

Mensonges, cumul, conflit d'intérêt, cynisme, reniements, impunité: Juppé, c'est la République éternelle et profonde. (et ce, dès Napoléon, qui avait-il placé à la tête des pays conquis...heu pardon, des pays ramenés aux lumières de la raison et de l'universel ?)
Remarquable chronique, surtout au point de vue des casseroles de Juppé. Je ne me souvenais pas de tout, je dois l'avouer....

Mais, éminent journaliste kazakh, ou ouzbekh, ou turkmène, je ne sais plus, vous répondez vous-même à la question de savoir pourquoi Juppé a été promu au ministère de la défense : parce que justement, il a contesté la présence de nos troupes en Afghanistan : Sarko a tout à gagner dans l'affaire.
Premier cas : Juppé ne fait rien à propos de cette guerre et laisse courir. Il justifie de fait la présence française là-bas et Sarko peut dire que l'histoire est réglée puisqu'un opposant s'y est collé (peu importe qu'il l'ait fait ou non réellement) et n'a rien pu faire.

Second cas : Juppé se bat et ne réussit pas à faire revenir les troupes. Il démissionne, ou est démissionné, il est encore grillé, comme Chevènement dans d'autres circonstances simillaires.

Troisième cas, le moins probable : Juppé réussit à nous faire partir d'Afghanistan, même avec les honneurs. Nos troupes rentrent penaudes, les Américains nous insultent, ce sera la faute à Juppé, le copain de Chirac-qui-n'a-pas-voulu-aller-en-Irak, et la Lumière de notre hongro/ françitude aura beau jeu, avec sa mauvaise foi habituelle, de se dédouaner du problème.

Qu'a donc à perdre notre Soleil Unique du Sarkozistan ?

Vous autres, autres habitants de pays en -stan, vous ne comprenez pas la fabuleuse et magnifique pensée des dirigeants sarkozistanais.
Il faut tout vous expliquer.

Où c'est déjà, votre pays, que nous y envoyions nos vaillantes troupes laminées par les traîtres-afghans-qui-font-rien-qu'à-nous-battre ?
Un "suceur de chocolats" qui "n'a jamais aimé l'armée" ? Et certains reprochaient au site de ne dire que du mal de Sarkozy.

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Ce que Valls n'a pas vu au Tchad (et les medias français non plus)

Disparitions d'opposants, tirs à balles réelles contre manifs...

Mariage gay : haro sur la Une de Libé

Titre et illustration sont attaqués

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.