Après 3 minutes et 27 secondes, le mot terreur est prononcé
chronique

Après 3 minutes et 27 secondes, le mot terreur est prononcé

Notre journaliste a regardé les débuts de franceinfo, chaine "différente"

Réservé à nos abonné.e.s
Jeudi soir, sur le coup de 20h, j'étais fébrile. Je n'avais jamais assisté, en direct, à la naissance d'une chaîne. J'étais trop jeune quand Arte est né, et déjà sur Internet quand D8, iTELE, BFM et compagnie ont débarqué.

J'ai allumé ma télévision. Pas vraiment excité, plutôt curieux. Curieux de voir sur quelle image s'ouvrirait cette nouvelle chaîne. Je n'en ai jamais créée mais j'imagine qu'ils y ont un peu pensé, les réalisateurs de franceinfo, à cette première image. Le compte à rebours se termine, le générique s'efface, franceinfo ouvre les yeux. La première image apparaît. Ce sera celle-là, pour toujours :

Où sommes-nous ? Dans la rédaction de franceinfo. En bas à droite de l'écran, trois présentateurs, Louis Laforge, Myriam Bounafaa et Laurent Bignolas, vers qui la caméra se tournera rap...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.