Facebook, Twitter, et autres réseaux sociaux, dominent désormais la circulation de l'information. Pour le meilleur et le pire.

Publié le 06/01/2008  Alimenté le 15/12/2017
Jour de colère
chronique du par

Jour de colère : sur une manif "hétéroclite"

Hétéroclite : c'est le terme favori des commentateurs institutionnels

, pour résumer cette sainte-alliance de la quenelle, du bonnet rouge et de Versailles, qui a manifesté hier à Paris, sous la banderole du "Jour de colère". Hétéroclite, en effet, en apparence, cette union sacrée contre les impôts, les sionistes, et les homos. Première question pour les medias du système : quelle place lui donner ? Un simple "off" de quelques secondes, comme sur France 2, centré sur les affrontements et les arrestations de fin de manif ? De longs reportages circonstanciés, comme Mediapart, insistant sur les signes extérieurs de néo-nazisme ? Pas de réponse évidente. On peut soutenir que 17 000 personnes (selon la police, 120 000 selon les organisateurs), ce n'est pas grand chose. Et la principale surprise de cette manifestation, convoquée le jour même où ce gouvernement, après tous les autres, avouait sa piteuse défaite contre le chômage, c'est qu'elle se soit au fond retrouvée si peu nombreuse. Au plus fort du mouvement des bonnets rouges et des manifs anti-mariage pour tous, le pouvoir redoutait la "coagulation" des mécontentements. Avec deux mois de retard, elle est faite. Et elle ne rassemble pas grand monde.

Mais elle pourrait grossir. Dans un éditorial à pincettes, Thomas Legrand, de France Inter, stigmatise "l'amplificateur d'Internet", dans la mise sur pied de la manif. Il a raison : sans Facebook, la manif pluvieuse d'hier aurait été inimaginable. Après la page Facebook des soutiens au bijoutier de Nice, c'est un deuxième mouvement social français...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Tron : comment se construit une indignation sur Twitter

chronique publié(e) le 15/12/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

Parmi les journalistes de la presse nationale qui suivent le procès de Georges Tron et Brigitte Gruel, se trouve Marie Barbier, journaliste à L'Humanité. Elle a décidé de le live-tweeter. Exercice d'une redoutable efficacité, qui place le twittos au coeur de l'action, lui permettant de suivre ...

nouveau media

Filoche, Haziza, vrais faux morts de la guerre blanche

chronique publié(e) le 22/11/2017 chez les matinautes

Impossible de ne pas faire le rapprochement. Tous deux étaient installés depuis longtemps dans le paysage. Gérard Filoche au PS, Frédéric Haziza sur ses plateaux de La Chaine Parlementaire. Tous deux ont été sortis du jeu dans la journée d'hier. Filoche, exclu du PS par le bureau national, ...

vignette auditions russie

Ingérence russe dans la campagne US : Facebook, Twitter et Google face aux sénateurs

Enfin des exemples de publications sponsorisées par des comptes russes

observatoire publié(e) le 02/11/2017 par Juliette Gramaglia

Satan et Jésus faisant un bras de fer, Satan déclarant "si je gagne, Clinton gagne". On sait enfin à quoi ressemblent certaines des publications diffusées sur Facebook, Twitter et Google lors de la campagne présidentielle américaine par des comptes russes. Les trois géants américains ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

#DPDA : comment France 2 a sélectionné les tweets pendant l'émission de Taubira

C'est tout simplement ce que l'on appelle la "fabrique du consentement": - La sélection des twitts qui fait croire que tout ...

Par Lea Andersteen
le 06/09/2013

Propos racistes de policiers sur Facebook ? Enquête de l'IGPN

Propos difficiles et tristes à lire, mais pour penser un peu contre moi-même je me demande ce que je deviendrais à la place ...

Par Sylvain B.
le 22/07/2013

"Contourner la loi est facile. Mais ce n'est pas anodin"

Vraiment déçu par l'émission qui n'a pas abordé la vraie question de fond : pourquoi ? Quel intérêt ont un bloggeur et un...

Par LuckyLuke
le 20/04/2012
Tous les forums >