Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Les médias libres soutiennent Complément d'enquête et Envoyé Spécial

Par le - 10h57 - @rrêt sur images

Diviser par trois le nombre de numéros d'Envoyé Spécial et de Complément d'enquête ? Sabrer l'investigation de service public en faisant supporter près de 50% des suppressions de postes aux deux magazines d'information, qui ne représentent pourtant que 7% des effectifs de l'information de France Télévisions ? Face au projet de la direction de l'information de France Télés, Arrêt sur images soutient Envoyé spécial et Complément d'enquête, menacés par les coupes budgétaires.

Au cours d'une réunion qui s'est tenue hier, la direction de l'information a précisé son plan aux présentateurs des deux émissions, Elise Lucet et Thomas Sotto. France Télévisions entend supprimer 16 CDD d'ici juin, sur l'ensemble des deux magazines. Quatre CDI de la rédaction de France 2, détachés depuis plusieurs années aux magazines, retourneront aux JT. Selon les journalistes, il resterait 2 journalistes sur 13 à Complément d'Enquête et 4 sur 14 à Envoyé Spécial.

Contrairement à ce qui était annoncé au départ, la direction a finalement décidé de maintenir la programmation actuelle, c'est à dire trois Envoyé Spécial par mois en prime time, suivis à chaque fois d'un Complément d'Enquête. Ces émissions seront, en revanche, plus courtes et France Télévisions fera appel à des sociétés de production externes pour ces deux magazines.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Le texte de soutien des médias libres : "C’est avec stupéfaction que nous avons appris que la direction de France Télévision a l’intention de réduire drastiquement les budgets et le nombre des journalistes des deux émissions d’investigation, Complément d’enquête et Envoyé spécial. Ce projet, qui vise les très rares lieux sur les chaînes de télévision où un journalisme soucieux de l’intérêt général et indépendant des pouvoirs peut pleinement assurer sa mission d’information, est un mauvais coup porté à la démocratie. Nous, médias indépendants, assurons les équipes de Complément d’enquête et d"Envoyé spécial de notre soutien, et exigeons le retrait du projet de réduire leurs moyens de travail".

Signataires : Alternatives économiques, Arrêt sur images, Basta, Causette, L'Accent bourguignon, Les Jours, Mars Actu, Mediapart, Politis, Reporterre, Street Press, Vox Europe.

Vous aussi, journaliste ou citoyen, vous pouvez signer ce texte à medias-libres@riseup.net


Abonnez-vous !
|