Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Medvedev : Navalny dénonce un vaste système de corruption

Par le - 21h58 - ça reste à vérifier

12 millions de vue sur Youtube – et des dizaines de milliers de manifestants dans les rues. C'est le bilan d'une vidéo de l'opposant russe Alexei Navalny sur un présumé système de corruption à grande échelle organisé autour du premier ministre Dimitri Medvedev. Navalny explique de manière détaillée comment une petite dizaine de fondations, dirigées par une poignée de gens, aurait accumulé des biens à hauteur de centaines de millions de dollars. Et des paires de baskets.

Tout a commencé par une paire de baskets et des T-shirt. Alexei Navalny, opposant du pouvoir russe, accuse dans une longue vidéo le premier ministre russe Dimitri Medvedev d'être au cœur d'un vaste réseau de corruption. Navalny explique dans une vidéo visionnée plus de 12 millions de fois sur Youtube, comment son ONG "Fondation anti-corruption" a enquêté à partir de mails piratés par le mouvement "Anonymous", et rendus publics en 2014. Anonymous affirmait que l'adresse mail dont les correspondances avaient été dévoilées, appartenait à Medvedev. Mais comment en être sûr ? L'équipe de Navalny s'est penchée sur les achats effectués à partir de cette adresse mail. Plus précisément, sur des achats de baskets, et de T-shirts. Résultat des recherches : ces achats serviraient à remplir la garde-robe du premier ministre russe. Navalny montre ainsi des photos où Medvedev porte les baskets et T-shirts achetés par l'intermédiaire de la fameuse adresse mail, enregistrée pourtant au nom de l'homme d'affaires Valdimir Dyachenko, qui déclarait n'avoir rien à voir avec le premier ministre russe.

A partir de ces achats en apparence anodins, et de registres publics, l'ONG de Navalny a remonté la piste d'un montage financier qui dévoile, assure l'opposant, un vaste système de corruption organisé autour du premier ministre russe. Car les baskets et autres achats n'ont pas été livrés directement chez le premier ministre, mais au siège de deux sociétés de Dyachenko. Les sociétés de cet homme d'affaires seraient liées elle-mêmes à des holdings, et des fondations à buts non lucratif, raconte Navalny. Ces fondations, elles, sont gérées par des "proches" de Medvedev, voire des membres de sa famille (dont sa femme).

Un nom revient souvent: celui d'Ilya Yeliseev, ancien camarade du premier ministre à l'université de droit de Leningrad et ancien collègue de Medvedev à cette ancienne université. Yeliseev, décrit par Navalny comme un "proche ami" de Medvedev, fait partie des membres dirigeants de plusieurs de ces fondations, lesquelles détiennent de nombreux actifs, et notamment d'immenses vignobles, des yachts, des terres agricoles... ainsi que plusieurs immenses propriétés de luxe. Or tous ces biens, d'après Navalny, ne seraient utilisés que par Medvedev. C'est donc bien de "biens de Medvedev" qu'il faudrait parler, affirme Navalny - même si d'après plusieurs témoins, ce dernier se rend assez peu dans certaines de ces propriétés, et qu'il ne possède aucune des fondations citées par Navalny.

Des dons d'oligarques et des prêts de banques détenues en partie par l'etat

Navalny dénonce tout un montage financier autour de ces (très) nombreuses fondations dirigées par un petit groupe de personnes, toutes "proches" de Medvedev. En effet, l'une des fondations centrales de ce présumé système, la Fondation Dar, aurait bénéficié de dons de plusieurs milliards de roubles provenant d'oligarques russes. Mais aussi d'un prêt de la Gazprombank, banque de la société russe Gazprom, détenue à 50% par l’État russe. Conclusion, pour Navalny: "L'ancien président et premier ministre, leader du parti Russie Unie au pouvoir, a créé un réseau corrompu de fondations non lucratives qu'il utilise pour recevoir des pots de vins de la part d'oligarques, et dépense son argent pour se construire des palais et datchas dans tout le pays, comme une sorte de maniaque […] Le secret au fond n'est gardé que de vous et de moi, du peuple de la Russie, aux dépens duquel tout ceci est construit, mais dans les corridors du pouvoir, tout le monde sait tout."

A l'appel de Navalny, dimanche, des milliers de personnes ont manifesté dans les rues de plusieurs grandes villes russes contre la corruption de leurs dirigeants. Au cours de cette manifestation, non autorisée par le gouvernement, au moins 700 personnes, dont Navalny, ont été arrêtées. Ce dernier vient d'être condamné à quinze jours de prison et 20 000 roubles (environ 325 euros) pour avoir organisé cette manifestation, et avoir refusé d'obtempérer lors de son arrestation. Sa vidéo sur Medvedev n'aurait pas été reprise dans les grands médias russes, affirmait l'opposant dans une autre vidéo - ni, d'ailleurs, sur RT France, comme vous le racontait le matinaute Daniel Schneidermann.


Abonnez-vous !
|