Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Merci patron ! : pas de pub dans le Parisien (Fakir)

Par le - 18h47 - suivi

Décidément, hors de question de parler du film Merci patron ! dans Le Parisien. Comme le raconte aujourd’hui le site Fakir, journal picard à l’origine du film qui épingle Bernard Arnault, patron de LVMH, propriétaire des Echos et du Parisien donc, la régie publicitaire, après avoir tout d’abord accepté de diffuser une publicité pour le DVD du film sorti le mois dernier, a finalement refusé ce quart de page négocié... à 4 000 euros.

Fakir

Pourtant, selon Fakir, tout était prêt : "notre publicité devait passer dans les pages politiques, le mercredi 9 novembre. Nous avions, de notre côté, accepté la facture : 4 000 €, plus cinquante DVD de Merci Patron ! adressés au quotidien. On venait d’ailleurs de verser 30 % de la facture, soit 1 200 euros. Et le carton de DVD était prêt, dans notre salle à manger, avec des petits cœurs dessinés dessus. Il ne nous restait qu’à envoyer le visuel, comme convenu, le vendredi 4 novembre. Mais la veille, le jeudi 3, patatras. "

L’équipe de Fakir a filmé cette tentative de placer la pub du DVD dans les pages du Parisien. Dans cette vidéo, François Ruffin, patron de Fakir et réalisateur de Merci patron !, interroge un cadre du journal qui justifie ce refus de dernière minute. Selon lui, la régie publicitaire aurait "des directives en période préélectorale de refuser tout ce qui est communication polémique". Et d’avancer l’argument de l’indépendance de la rédaction : "ils restent maîtres de leurs contenus. Ils veulent une autonomie, ils veulent une clarté de l’information… et ça passe par ce type de choix…" Conclusion ahurie de Fakir : "censurer la publicité de Merci Patron ! garantit l’indépendance de la rédaction !"


Merci patron est donc privé du Parisien une deuxième fois. En effet, à la sortie du film en février, le directeur des rédactions du quotidien, Stéphane Albouy, avait décidé de n’en souffler mot ni dans les pages culture, ni dans les pages politiques – au grand dam des syndicats qui avaient dénoncé cette autocensure comme nous le racontions ici. Encore raté pour les pages publicité.

L'occasion de revoir notre émission sur Merci Patron ! avec le réalisateur (et directeur de Fakir) François Ruffin et l'économiste Frédéric Lordon : "Mes inspirateurs ? Michael Moore et Lafesse".


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Ruffin : de Fakir à l'Assemblée

nouveau media

Sous le maillot de Ruffin

chronique publié(e) le 08/12/2017 chez les matinautes

Bien joué. Après la chemise qui s'évade du pantalon, la dernière ruffinade en date, c'est le maillot de foot, fièrement arboré à la tribune de l'Assemblée. Ce maillot de l'Olympique Eaucourtois, le club d'Eaucourt-sur-Somme (80), a valu à François Ruffin une retenue d'un quart de son ...

nouveau media

Du bon usage de Ruffin par les medias (et vice-versa)

chronique publié(e) le 27/06/2017 chez les matinautes

Deux dommages collatéraux de l'explosion en chaîne Ruffin, dans la journée d'hier. Premier effet : les copains insoumis sont bien embarrassés par le sacrifice financier du nouveau député de la Somme, qui a annoncé qu'il se paierait au smic. Dès le matin, sur RTL, Elizabeth Martichoux -c'est ...

Matheux

Ruffin blacklisté aux Echos : les journalistes protestent

lu publié(e) le 26/06/2017 par la rédaction

Une phrase d'une chronique publiée sur le site des Echos a été retirée parce qu'elle évoquait François Ruffin, réalisateur de Merci Patron !, le film qui ridiculise le patron des Echos, Bernard Arnault. Le rédacteur en chef du journal dit vouloir faire "le moins de publicité possible" au ...

Tous les contenus de ce dossier >