Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Domenech : le député Tardy a tenté de twitter en direct

Par le - 12h35 - tweet
L'audition avait été interdite à la presse... mais pas aux députés ! Ce matin, le sélectionneur sortant de l'équipe de France, Raymond Domenech, et Jean-Pierre Escalettes, président démissionnaire de la Fédération française de football, sont auditionnés par la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale.

L'audition devait être ouverte à la presse, mais la FFF a demandé, et obtenu le huis-clos. Pas de compte-rendu en direct, donc ? C'était sans compter sur le député UMP Lionel Tardy, qui a tenté de rendre compte de l'audition sur son compte twitter, en se réjouissant même d'être le "traître qui twitte"

Rien de bien original, reconnaissons-le, dans les premières minutes. 



> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Tardy signale que Jean-François Copé, patron des députés UMP, demande à Domenech pourquoi il n'as pas salué l'entraîneur sud-africain à la fin du dernier match, et qu'il assure qu'il ne "s'agit pas d'un tribunal' ; il reprend ensuite les propos d'Escalettes, qui raconte son entretien tendu avec les joueurs lorsqu'il a tenté de les convaincre de participer à l'entraînement qu'ils boycottaient : "Dans le bus j'ai été confronté a un MUR jamais vu au cours de mes 50 ans dans le foot."  

Son compte-rendu a été repris par certains médias en ligne, comme LeMonde.fr ou LeTelegramme.com, qui précisait que ces citations "sont à prendre avec des pincettes".

Mais après 50 minutes de compte-rendu, et une quinzaine de tweets, le député a annoncé la fin de son petit jeu : "J'ai pris un carton rouge .... fin des tweets !!!". Il n'a pas précisé qui lui avait demandé de cesser.

Tardy s'était déjà fait remarquer en "live-twittant" une réunion à huis-clos de l'UMP en mars, juste après les régionales. Il s'en était même expliqué sur notre plateau. Ré-écoutez-le donc.


Abonnez-vous !
|