Zemmour, et mon cousin Jean-Michel
dans les forums

Zemmour, et mon cousin Jean-Michel

Par Yanne, @sinaute

Réservé à nos abonné.e.s
Après notre émission de la semaine dernière à propos d'Eric Zemmour, et dans le foisonnant débat qui l'a suivie, nous avons reçu le post suivant de notre @sinaute Yanne, qui se livre à une comparaison inattendue.
paysannerie
121
121 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Zemmour, et mon cousin Jean-Michel

Après notre émission de la semaine dernière à propos d'Eric Zemmour, et dans le foisonnant débat qui l'a suivie, nous avons reçu le post suivant de notre @sinaute Yanne, qui se livre à une comparaison inattendue.

Derniers commentaires

Tout Zemmour est dans cette histoire: le rejet de soi , de son histoire, de son enfance rejet que viennent démentir sans cesse son visage ingrat et son patronyme bizarre pour un franchouillard .Il faut y ajouter une cupidité sans bornes (il accepterait une rubrique à l'huma ,ici où à bakchich)
Zemmour, gloire et pépettes
Zemmour n'a pas grandi à la campagne et n'est pas issu d'une famille paysanne d'origine française. Il n'élève pas des animaux et n'effectue pas le travail des champs avec ses tantes. Zemmour n'occupe pas son temps à organiser des fêtes dans un petit village au milieu de la forêt.

Alors pourquoi Eric Zemmour pense comme Jean-Michel ? Zemmour est cultivé et citadin, il connaît l'aspect multicuturel et multiethnique de la société française. Il connaît aussi l'existence des "Jean-Michel" et la capacité de la société française à intégrer (ou assimiler) mais aussi rejeter des populations d'origine étrangères. Pourquoi ?

Zemmour est né en Seine Saint-Denis d'une famille d'origine algérienne. Zemmour (qui veut dire "olive" en berbére - dont la culture est un des symbole de la culture berbére algérienne), Eric Zemmour est fils d'un immigré algérien et est donc d'origine maghrébine. Zemmour a même été un banlieusard maghrébin, ayant vécu à Drancy et dans le populaire quartier Château Rouge à Paris.
Comme tout le monde le sait (par contre), Zemmour est juif.

On pourrait se poser la question, comment un juif algérien, depuis l'histoire de sa famille, de son rapport avec la nationalité française et à son "intégration" et "assimilation" à la "culture française". Alors quelle est l'histoire des bérbéres juifs algériens ?

Un peu d'histoire : les berbères sont considérés comme "le peuple autochtone" de l'algérie. Il a toujours été composé de croyants juifs. Il a aussi été composé de chrétiens et plus tard encore de musulmans qui se convertirent à ces religions.

A la colonisation française, une drôle de loi "le décret Crémieux" de 1870 accorde la nationalité française à une certaine partie de ce qui était considéré comme des indigènes qui étaient composés de mulsulmans, chrétiens, juifs, et arabes, turcs, berbères.... C'est comme cela que les juifs bérbéres algériens deviennent des citoyens français, s'intégrent à la société française et assimilent progressivement sa culture. Ils prennent par exemple des prénoms français, oublient leur langue, arabe ou judéo-berbère et se fondent dans la population des "pieds-noirs" dans une France coloniale qui, comme toute puissance coloniale, se justifie grâce à une idéologie raciste envers les indigénes (en particulier ceux qui le sont restés !).

Le décret Crémieux ayant accordé la nationalité française aux juifs d'Algérie en 1870 est ensuite abrogé par le ministre de l'intérieur du régime de Vichy en 1940 avant d'être rétabli quelques années plus tard....

Ainsi, quand on est connaît cette histoire des juifs d'Algérie, on sait à quel point la question de l'identité française est délicate. Et comment celle-ci peut inclure et aussi exclure des populations entières sous l'effet d'une politique xénophobe. Quand on s'identifie à l'histoire des juifs algériens d'origine berbère, on ne peut qu'avoir peur d'être à nouveau identifié comme un corps étranger, on ne peut qu'avoir peur d'être identifié à cette population maghrébine banlieusarde qui provoque le rejet d'une partie de la population (par exemple du cousin Jean-Michel).

Je vous laisserai réfléchir sur le profil psychologique de Zemmour qui lui permet d'exposer les thèses discriminatoires sur la population immigrée notamment maghrébine et la politique d'assimilation culturelle française que la communauté juive algérienne a subit à une époque où on avait pas encore oublié qu'un juif n'était pas que juif. Qu'un juif pouvait aussi être maghrébin, berbére, arabophone et donc arabe. A une époque ou la culpabilité portée par l'Europe à la fin de la seconde guerre mondiale n'existait pas encore, et où les juifs maghrébins étaient considérés au même niveau que l'étaient les musulmans maghrébins (ou presque).


PS : à votre demande, je tiens à votre disposition des sources sur chacun des éléments avancés dans ce texte. Mais une rapide recherche sur la biographie d'Eric Zemmour et sur l'histoire des juifs algériens devrait suffir à vous convaincre.
Eric Besson assure qu'une des missions de son ministère est de fabriquer de "bons Français"

>< reuters sur yahoo news ><

Cela devient vraiment plus inquietant de jour en jour
Pourquoi le monde de Zemmour serait-il aussi simple ? N'est pas plutôt notre point de vue qui est simpliste ? Quand on dit que le monde est complexe sans expliquer cette complexité, c'est un peu facile ... Cela me fait penser à mes parents qui ,lorsqu'ils ne voulaient pas me répondre , me disaient : " C'est trop compliqué pour toi ! " ... Je ne suis pas sûr que le monde soit plus complexe que Zemmour ! ... Cet amuseur public me parît plus complexe qu'il ne paraît au premier abord . Ses positions me paraissent volontairement caricaturales pour creer le "buzz" et vendre ses livres... et passer sur les télés et radios !
Si le monde est si compliqué que je puisse le décoder , pourquoi reprocher à Zemmour d'être simpliste ? ou alors , décrivez-moi ce monde et dites-moi en quoi Zemmour se trompe ! Pour mme la ministre Lagarde , la pensée de Melanchon est simpliste , trop simpliste !
Quant à moi , je ne sais si le monde est complexe ou pas mais ce que je sais , c'est que je n'aime pas les propos de Zemmour . je me soucis peu de savoir si la pensée de Zemmour est rétrograde , simpliste ... Pour moi , à mon petit niveau , dans ma petite tête , pensée , les mots de Zemmour sont insupportables ! Ses idées sur les femmes , sur les gens "de couleur" , sur la nation, sur l'Europe , sur l'économie , sur l'art , sont ridicules , sans fondement scientifiques : elles appartiennent au néo-politiquement correct qui puise ses racines dans l'amérique reaganienne . Aujourd'hui , dire que tous les hommes naissent libres et égaux en droit , c'est politiquement incorrect ! Dire que les hommes et les femmes sont égaux , aussi ! ( voir la pensée dominante dans le monde sur ce sujet et vous verrez que Zemmour est du côté de la masse des hommes qui considérent que les femmes sont des êtres inférieurs ) .
Zemmour est un conformiste qui regarde le monde dans un retroviseur pour mieux profiter du nouveau monde , pour se faire connaître , pour "gagner plein de fric" : si demain , pour être toujours à la mode médiatique , il doit changer de pensée , il en changera ! Zemmour est un opportuniste qui va dans le sens du vent : c'est un conformiste qui adhère à la nouvelle doxa : il est malheureusement "politiquement très correct" ! Je dirai que c'est un frère siamois d'Alin Minc . Toujours du côté du manche !
Le " politiquement correct " est une expression réactionnaire qui vise à condirer que les femmes ne sont pas tout à fait des hommes , que les noirs sont des voleurs , les corses des paresseux ,que la colonisation est positive , que l'histoire de France n'a pas sa part d'ombre , que les français sont les plus beaux , les meilleurs mais qu'ils sont pourris par les idées de gauche ... qu'il faut vivre pour travailler et non l'inverse ... et surtout ce concept commun à toutes les pensées réactinnaires depuis des siècles : la France est décadente ! La décadence est concept néo-correct qui nous fait croire qu'il faut travailler plus pour gagner moins , que la retraite est une absurdité et que nous sommes en guerre avec le monde entier ... Zemmour est un des apôtres de cette décadence dans laquelle sombre la France d'aujourd'hui !
Je me pose deux questions " faut-il prendre au sérieux Zemmour ? En parlant de lui , est-ce que nous ne rentrons pas dans son jeux ? "
Qu'est-ce qui est le plus grave ? : que Zemmour est une pensée de droite extrême ou que ce dernier se voit offrir des tribunes par des mecs dit de gauche comme Ruquier ?
Une question 'simple' pour ceux qui croient qu'il s'agit ' d'idées': sachant que le clown est multimedia (télé, radio, magazines, journaux, livres), combien palpe-t-il en fin d'année?
Bonjour à tous. Je n'ai pas participé au forum depuis quelques temps, mais j'ai une fascination étrange pour les polémistes à la Zemmour ou Onfray, aussi je vous laisse cette réflexion de passage.


Cela fait un certain temps maintenant que je médite le "cas Zemmour". Car voyez-vous, d'une part il est intéressant de se pencher sur ses démonstrations en tant qu'elles connaissent des mouvements inattendus souvent fondés sur des raccourcis et des simplifications (et aussi beaucoup sur des arguments d'autorité). Mais d'autre part, ce qui me semble intéressant c'est le parcours de Zemmour. Beaucoup de gens ignorent, par exemple, que Zemmour a écrit le texte de Dans la peau de Jacques Chirac de Karl Zéro. Et depuis peu, en discutant de cela avec ma famille, une théorie intéressante m'a été exposée : Et si Zemmour n'était rien d'autre que quelqu'un voulant être célèbre ?


Ca a l'air tellement grossier comme thèse, tellement simple en même temps, que finalement je ne l'entends pas si souvent que cela (même si elle doit bien rôder dans les esprits). Au fond, Zemmour ce sont des thèses violentes sur des sujets délicats, des positions parfois tenues à bout de bras avec une mauvaise foi sans nom. Et le plus souvent pour expliquer ces postures, ce qu'on brandit c'est au choix son opinion partisane ou alors sa déficience intellectuelle. Mais au fond, à ces deux vues pourraient s'en ajouter celle de la traditionnelle soif de gloire et d'argent facile. Zemmour, comme n'importe quel petit banlieusard un peu rêveur, peut bien avoir envie de passer à la télé, d'être dans le show-biz ou encore de tutoyer les stars. Ca ressemble à n'importe quel rêve d'ado.


Peut-être Zemmour n'est-il pas profondément plus quelqu'un qui croit en quelque chose que quelqu'un qui veut quelque chose. Et ce qu'il veut, c'est se faire accepter par un milieu donné. Quoi de mieux, à cet égard, qu'un milieu peu regardant pour la rigueur intellectuelle et l'humanisme égalitaire ? Au fond, quand on n'a ni allure, ni charisme, ni talent particulier, autant écrire des livres soutenant des thèses cousues d'avance destinées à un public pré-déterminé. Ca fait vendre, ça assure de l'audimat, ça garantit une place. C'est caractéristique des études de marché. Zemmour n'étant rien d'autre qu'un businessman de la pensée, à mes yeux ça colle. Si les idées de gauche faisaient autant vendre, peut-être serait-il de gauche ?


Je me souviens d'un homme d'affaire dont le nom a totalement disparu des médias : Jean-Marie Messier. Le personnage avait ceci d'intéressant qu'il n'était qu'un pauvre type présentant bien, qui a simplement su convaincre des businessmen de lui confier leur empire en leur promettant monts et merveilles. Mais derrière, c'était vide : les nouveaux concepts n'ont même pas commencé à être développés, la gestion a été catastrophique et tout s'est effondré. Mais tout ça pour quoi ? Pour quelqu'un qui voulait argent et gloire, et qui n'avait que le baratin pour l'obtenir.


Du coup, je me dis que Zemmour n'est pas quelqu'un d'important. Dans 30 ans, on parlera d'autre chose. Sous le gouvernement de W. Bush, quasiment tous les jours on parlait d'un pays complotiste dirigé par un incompétent en vue de faire du fric. A s'entendre, à cette époque-là, on devait vivre sous ce régime pendant des années et des années jusqu'à l'avènement d'un désordre mondial total. Aujourd'hui on a Obama, qui a apaisé les esprits sans trop changer la stratégie économico-souverainiste des USA. Le personnage n'est pas aussi important qu'il n'y paraît. Je crois que pour Zemmour, le problème est le même à une échelle encore plus petite. Il n'est rien d'autre qu'un type qui veut passer à la télé et qui fait le nécessaire pour y passer. Pas de quoi lui donner tant d'importance, à lui ou à ses thèses. S'il y a aujourd'hui des enjeux intellectuels et politiques, ils sont ailleurs. Loin de lui. Le grand subterfuge ne consiste pas dans les idées qu'il défend. Il consiste avant tout dans cette blague qui veut nous faire accroire à son importance. C'est de croire que Zemmour a une portée et qu'il faut se préoccuper de lui qui est une illusion.
Pertinence ?
Il n'y avait vraiment pas besoin de remettre une couche...L'émission de la semaine dernière qui gagne à se faire oublier .
Paysans ou pas, simples ou compliqués.. Difficile de cerner l'électorat de Le Pen, adeptes des solutions radicales et irréalistes.
Certains ont-ils des prédispositions?
Des gens habitués à ne pas tergiverser dans leurs actes, à être certains de ce qui est bon (les engrais, le rendement, ratiboiser les bords de chemin, ou l'inverse, ne pas les ratiboiser pareil, capituler ou résister... toujours à fond dans ses certitudes). Des gens qui tiennent tête aux autres pour imposer leur savoirs-faire, sans être capable d'expliquer le pourquoi. C'est comme ça qu'on doit faire, un point c'est tout.
Ils finissent par ne pas tergiverser dans leurs avis, leurs opinions de la même façon qu'ils ne tergiversent pas dans leurs actes.
Ce n'est pas qu'ils sont simples, c'est qu'ils fonctionnent "tête baissée" sans avoir à rendre de compte, sans prendre en compte les autres qui sont hors de leur champs de vision.

Ils pensent qu'il suffit de balayer d'un revers de main et ainsi résoudre le problème, qui ne se pose pas à eux, comme il résoudrait leurs propres problèmes.
Néanmoins un avis tranché quand on n'est pas concerné est à la portée de tous. C'est là qu'on est simpliste. Par exemple, j'arrive facilement à avoir un avis simpliste sur le mode de vie de Jean-Mich-Much tout pareil , et ça ne serait pas très bien de lui balancer à la figure non plus!

Vous voulez attraper une petite ritournelle dans la tête? : http://www.youtube.com/watch?v=KWtah8iJGJU
Mais ce sont les mêmes. Des gens qui veulent que le monde soit simple. Que les problèmes se résolvent facilement. Pour qui toutes les explications sur les tenants et les aboutissants, sont oiseuses et inutiles.
Il n'y a pas de raisonnement à déconstruire, parce que ce sont des idées simples juxtaposées.

Ca me fait penser à un certain nombre d'invités qu'on a eus dernièrement sur asi et ligne jaune (je pense au jeune pop qui m'a fait rigoler), et pas seulement Zemmour : des idées qu'on ne peut pas développer, qu'on se contente de répéter en boucle parce que l'argumentation ne tient pas la route ou tourne vite court, et qui pour eux semblent avoir force de loi. On entendait dire à un moment que les idéologies étaient mortes, mais là, dans cette pensée prête à l'emploi on les retrouve bien.

Je ne pense pas que ça ait à voir avec leur tendance politique qui n'est pas la mienne, j'aimerais bien qu'ils arrivent à développer une pensée intelligente qui fasse réfléchir. Et qu'ils arrivent à contrer les arguments autrement qu'en répétant en boucle les mêmes choses. Parce que là on retrouve bien le cousin Jean Michel qui n'a qu'une seule façon de penser.
bon ben puisque c'est vendredi et que la chronique de Porte donne le ton de la soirée sur @si restons dans le second degré hein
c'est sa mère et certaines de mes tantes en retraite qui l'aident
en fait faut pas chercher plus loin, Jean-Mimi est ce que l'on appelle un "enfant roi" petit garçon choyé et adulé par toutes les femmes de la famille et par sa mère en particulier, et pour qui tout est dû.........
et ils sont légions ces hommes là pfouillleouilleouille
:)

alors désolée Yanne mais ça n'en fait pas un Zemmour, propagandiste d'une thèse simpliste parce que le binaire est toujours plus facile à comprendre ! le noir vs le blanc, l'homme vs la femme, le "simple" vote FN vs l'"érudit" vote sur sa gauche, etc......
Zemmour est un sectaire !

Jean-Mimi n'a sans doute pas cette ambition, et d'ailleurs c'est peut-être là qu'il est "simple" dans sa vision des choses parce qu'il s'en fout de la sectarisation !
lui ce qui l'occupe c'est la sectorisation c'est-à-dire protéger son lopin de terre !
comme tous ces enfants-rois il est juste égoïste, évolue dans un monde égocentré qu'il est prêt à défendre coute que coute, mû par la seule peur de perdre ses acquis, protectionnisme à l'extrême !
et forcément celui qui risque de venir lui voler l'orange, son champ, c'est l'Autre, l'Etranger, celui de qui il faudra toujours se défendre !
c'est vrai qu'un Jean-Michel n'a pas envie de s'intéresser à Milton Friedman, non par "simplicité" mais par facilité puisqu'il a toujours tout reçu de la vie sans se battre !

mais sans aller jusqu'à Zemmour, Jean-michel n'est pas seulement "simple" à vouloir vivre dans un monde "simple", OUI-OUI dans sa belle voiture jaune, ce serait gentillet après tout...
Jean-Michel est tout de même au-delà, un protectionniste prêt à partir en guerre contre l'intrus, et voilà pourquoi je pense qu'il est toujours bon après la messe et avant les vêpres, moment crucial du repas familial, de faire un petit cours d'Histoire, la grande, à tous ces enfants-roi qui ont la fâcheuse tendance de ne se passionner que pour l'instant présent....même si je n'ai que peu d'illusions sur ma capacité à influer sur leur vote !!

le vrai problème des Jean-Michel n'est pas qu'ils sont "simples" c'est qu'ils ne se préoccupent ni de savoir d'où ils viennent et des morts tombés au combat de toutes les luttes sociales passées qui leur permettent de profiter de leur lopin de terre aujourd'hui, ni de se préoccuper de l'avenir (bon Jean-Michel a une excuse il n'a pas d'enfants alors ce que peut devenir son lopin de terre il s'en cogne), mais d'autres avec enfants pourraient bien vouloir que la terre continue de produire sans danger pour les générations futures !!
Un peu trop simpliste comme vision ! Il y a peut être du vrai quand vous faites le parallèle entre votre cousin et zemmour. Les deux sont dans leur monde et leur façon de pensée leur apparait à coup sur comme la plus logique. Cependant, ce n'est pas parceque zemmour est- comment dire ? - de bonne foi quand il s'exprime que son propos doit être compris comme tel. Il y a des enjeux de pouvoirs qui transcende les individus et qu'ils sont visiblement ignorée dans cet article. Je me permets en écho de reposter le commentaire que j'avais écris après avoir vu l'emission :


Citation:


Finalement ce n'était pas si mal, cela m'a rappelé ces moments de vérité que l'on pouvait voir dans "droit de réponse" chez Polac. Sur la toute fin Elisabeth Levy a enfin posé la bonne question : comment M. Sifaoui peut traiter les français qui apprécient zémour de ploucs arriérés. Ce à quoi M. Sifaoui répond : ce sont tous ceux qui votent front national.... ce sont ceux eux qui aiment zémour....







Mr.Sifaoui du peu que j'en ai vu me donne l'impression d'être de cette France de la Loi Gayssot ( [fr.wikipedia.org] ). La majorité est d'accord pour savoir où est le bien et où le mal, n'en parlons plus. Le simple fait d'en parler, de s'interroger là dessus va à l'encontre de la majorité, donc de la morale, donc réprimons !



Pour ma part, J'estime qu'on doit laisser parler tout le monde, y compris les pire. Je suis d'ailleurs toujours choqué de la façon dont Jean Marie le Pen est traité avec mépris par les journalisme, coupé dans ses interventions. Pour la bonne et simple raison que la morale doit être le fruit de l'expression démocratique. Autrement dit, chaque propos doit être pouvoir exprimé pour ensuite être jugé moralement par chacun de nous. La liberté d'expression totale a l'avantage en nous confrontant à un panel de propos differends de nous faire expérimenter l'éthique au quotidien en nous contraignant au jugement morale, tout en préservant la capacité d'interrogation vis à vis des valeurs qui le fond. En ce sens, elle me parait le meilleur compromis ! Et je rejoins sur ce point, Chomsky. Chomsky que vous pouvez entendre ici : [www.youtube.com]



Elisabeth clame à qui veut l'entendre qu'elle réclame pour elle et son Zemmour " le droit de s'exprimer ", en somme d'avoir le droit d'émettre un jugement d'opinion. En fervent démocrate, je suis fervent partisan de sa position. Nous sommes en démocratie, entre citoyens égaux. Chacun a le droit à l'expression. Et cela peut importe qu'on soit d'accord ou non avec le propos en question.



Cependant, ce n'est pas parce qu'on laisse et qu'on doit laisser s'exprimer toute sorte de paroles qu'il ne faut pas en tant que citoyen avoir le droit d'avoir son avis sur la question. On te laisse émettre un jugement morale, tu me laisses émettre un jugement morale.



Il est donc assez marrant qu'Elizabeth réclame le droit d'avoir son opinion pour elle et son Zemmour mais qu'elle critique ensuite Mr.Sifaoui d'en avoir une sur l'électorat lepeniste. Cette question m'a choquée car ce n'est pas la pertinence de l'opinion qui est remit en question que l'opinion en elle-même !



D'un discours minoritaire, le discours zemmourien est passé discours à la mode. Il est intéressant de voir qu'il a encore garder ses réflexes de discours minoritaire mais que paradoxalement, il essaye de faire violence, de faire taire le discours opposés avec les mêmes rouages que le discours qu'il entend denoncer.



A mon sens, il existera toujours un discours majoritaire. A force d'application et de zele de certains, le mouvement de balancier s'inverse. Le discours dominant change de camps, d'idéologie. Ce qu'il y a d'assez remarquable, c'est que ce changement de camps vers la nouvelle orthodoxie est encore en cours. C'est comme Sarkozy qui veut faire passer sa politique conservatrice ( de l'ordre social ) comme progressiste. Cette période de glissement sémantique qu'on retrouve là encore chez le Pen qui veut faire donner à son discours xénophobe, une respectabilité en dise beaucoup. Le discours minoritaire devenu majoritaire s'est construit contre le discours précèdent mais si la victoire sur le plan idéologique est acquise, encore faut t'il changer de costume, revêtir enfin la couronne du discours dominant pour avoir une victoire totale. C'est ce qui se passe actuellement.



Je pense qu'un discours dominant ( peut importe son propos ) est moins dangereux quand il est établit. Certes, il instaure une certaine torpeur intellectuelle mais sucite des réactions. Cependant, il n'y a rien de pire qu'un discours qui se pose comme minoritaire mais qui est en passe de devenir dominant. Un discours en voie de reconnaissance est comme le soleil à son zenith. Il a tout pour lui. Le discours dominant bien établi est critiqué de partout, son fond de commerce s'étiole mais il garde les leviers de pouvoirs ainsi qu'une certaine solennité qui le protège. Le discours minoritaire/dominant a tout pour lui. Je m'explique : il peut se draper dans une posture de rebelle. Le rebelle n'est pas critiqué, il critique. Le rapport de force est toujours clairement en faveur du rebelle, le rebelle attaque, le seigneur dans la place se défend. Il y a donc une dynamique en sa faveur qui lui permet de gagner en influence. Sauf que on en arrive à un point, où l'influence exercée est telle qu'elle est la nouvelle doxa. Simplement, on ne s'en rend pas compte...Pour vous illustrer mon propos, c'est comme si un cambrioleur faisait mine de vouloir s'emparer de l'argent d'une banque...qu'il possède !



Les Zemmouriens prétendent avoir le bon sens, dire des choses évidentes, "ce que tout le monde pense " car c'est ce que tout le monde pense. Et si le discours en lui meme n'a qu'à demi-convaincu, il lui reste encore la carte du " on est des rebelles ! On incarne la nouveauté ! " Si je pense que ce renversement du pouvoir est tout à faire naturel dans le monde des idées, je trouve dangereux non le mouvement en lui même mais l'écho qu'il donne à aux idées en question. Mais bon sang, vous ne voyez pas ? C'est l'OUVERTURE de SARKOZY appliqué aux médias, ct' affaire. Le gouvernement qui n'a plus d'opposition car il contient l'opposition. Le discours qui est dominant car il se pose comme minoritaire. Il est temps de faire lumière sur changement !



Les Zemmouriens et co ne prônent la liberté d'expression totale non pour elle meme, mais pour les avantages qu'elles leur procurent de la même manière que les anglais au XIX prônaient le libre-échange, non pour le libre-échange en lui meme, mais parceque le libre échange était à cette époque synonyme pour eux de profits gigantesque vu leur compétitivité.



Je le redis : Il est temps de faire lumière sur changement ! Et bien distinguer le message et le pourquoi du message ! Si la lecture de Chomsky m'a bien appris une chose, c'est toujours regarder ce qu'implique le propos pour celui qui l'émet car souvent, on se rend alors compte qu'il n'est pas innocent mais qu'il est l'expression d'un rapport de pouvoir !
Interessant, D.S., d'avoir publié à l'affiche ce post
Néanmoins, l'on peut aussi retourner l'explication
par exemple: un couple de touristes et son enfant se promène dans la provence
le matin , ils sont découverts morts et assassinés
résultat de l'enquete, sans présomption d'innoçence
une famille de paysans est occusée
Simple, le délit ne peut avoir été commis que par des rustres, isolés et maniant le fusil comme la pelle
c'est l'affaire Dominici, pas tellement plus compliquée qu'Outreau
la justice et les journalistes, font preuve alors de ce simplisme dont ce JM ,le cousin ,fait preuve
les raisons plus compliquées,sur cette affaire apparaitront plus tard, espionnage...
la simple anglophobie et d'autres raisons suffiront à justifier le comportement primaire de ces ruraux...
Elémentaire que les incohérences ne soient que le fruit des esprits compliqués
C'est une chouette idée d'avoir publié ce joli texte de Yanne.

Je ne ferai pas de commentaires sur le fond. Je pense que d'autres vont s'en charger ici ...

Je relève simplement deux phrases qui m'ont fait jubiler :

"Pour qui toutes les explications sur les tenants et les aboutissants, sont oiseuses et inutiles.
Il n'y a pas de raisonnement à déconstruire, parce que ce sont des idées simples juxtaposées".


Nous connaissons tous des personnes qui, comme le cousin de Yanne, ne savent pas ce qu'est un raisonnement et qui se contentent de juxtaposer des idées. Pour eux, pas de tenants et aboutissants, pas de liens de cause à effet. Et par conséquent, par d'incohérence dans les idées. Ils ne peuvent pas avoir tort. Le bon sens est leur allié invincible.
Qui plus est, toute tentative de leur interlocuteur pour mettre de l'ordre dans la conversation est ressentie par eux suspecte, tout "raisonneur" étant dans leur esprit un mystificateur, un individu louche qui prend plaisir à embrouiller les choses simples.
les gens simples votent le pen, les gens cultivés et intelligents votent à gauche j'imagine :-) ce serait tellement pratique.
Moi, je le dirais plutôt comme ça : le caractère inattendu, et l'originalité.

C'est gentiment décrit, Daniel, je comprends, il faut bien mettre du contenu sur le site.

Mais pardon à Yanne (dont j'apprécie en général les posts) si son texte est bien écrit, QUE raconte-t-il de si "original" ?

Que les paysans sont de braves gens, au fond, même s'ils votent facho, c'est pas leur faute ... Que la "tradition" excuse quelque part leur bêtise. Un peu simple, oui, car effectivement comme le dit Simulink, tous les paysans ne votent pas à droite.

Moi qui vis dans le monde rural, dans une commune de 200 habitants, il y a eu 1 vote FN aux dernières municipales. 23 pour le PS, 12 pour Méluche, 1 pour Lutte Ouvrière, 1 pour le NPA... La majorité a voté Sarkozy (enfin pour la candidat de la droite "classique"). Comme les gens des villes, ils ont cru les rodomontades de sarkozus minimus...

Ensuite, faire un parallèle entre "le bon paysan" et Eric Zemmour, ça c'est vrai, il fallait oser. La différence entre les deux, c'est que l'un se fait magnifiquement enfler par l'autre. Rien de gentil chez Zemmour, qui est a priori quelqu'un de cultivé (quoique) mais qui est un facho, réac, d'extrême droite, et raciste. A la différence de Jean Michel, il n'a aucune excuse, Il n'est qu'un des porte-voix d'une idéologie pourrie, qu'on retrouve aujourd'hui "aux plus hauts sommets de l'Etat". Il créée le buzz pour faire oublier les saloperies de notre République, devenue bananière. Il ouvre son clapet et bave sur "l'étranger", seulement pour faire oublier les "affaires"...

Et au passage, je note : encore un forum sur Zemmour... Chez @si, décidément, c'est "Zemmour Toujours".

Rien ne se passe décidément dans ce pays, à part de franches rigolades vachement sympatoches, sur le Sarkozystan... Et le Zemmouristan.
gaston couté était aussi paysan et avait un regard pointu sur sa situation quand à zémmour certes il a les pieds dans la merde mais ça n'en fait pas pour autant un paysan ,mais un courtisan .
"Et tous les deux n'ont rien d'antipathique."
Je ne suis pas d'accord du tout! La grenouille EZ est très très très très très très très antipathique et ets terriblement bornée
Tiens, j'ai rencontré un JM hier soir, mais c'était en banlieue parisienne et c'est mon électricien.

Ce qui m'a frappé, c'est qu'il m'a dit plusieurs fois "regardez à la télé, on ne voit que cela, toujours les mêmes que l'on taxe et les mêmes qui vivent mieux sans travailler". C'est donc bien la télé qui lui donne cette impression, ou tout du moins qui le conforte dans son impression.

Par contre, j'ai un souvenir indirect qui va dans le sens de Yanne. Au premier tour de l'élection présidentielle de 2002, mes parents étaient en vacances chez un cousin dans le Jura, dans un petit village de 50 habitants à côté de Salin, la "grande" ville du secteur.
Ils ont été stupéfaits de constater que, dans cette région très tranquille et surtout complêtement dépourvue d'immigrés, Lepen était en tête, et largement !

L'explication selon moi : région en déclin économique et démographique et connaissance des immigrés et de la délinquance uniquement par les journéeaux TV, au premier rang duquel bien sûr, celui de Pernault.
Très bonne analyse. Tout à fait d'accord.

Je me rappellerai toujours un commentaire de 2002 sur la victoire de Le Pen au premier tour : "le vote du Front National est le refus de la complexité du monde". C'est pour moi la meilleure explication du vote FN. Et ça s'applique tout aussi bien au discours d'un petit jouisseur médiatique comme Eric Zemmour.
moi aussi j'ai un modèle simple : une classe dominante, grand bougeoise, entretient la bêtise des petits propriétaires en leur faisant croire qu'ils appartiennent au même monde... mais en fin de compte c'est faux, et ils ne le réaliseront jamais. il existe aussi des non propriétaires qui se sentent appartenir à ce même monde mais pour le servir (lire l'avant propos d'histoire d'O pour savoir à qui ils me font penser)...

par ailleurs cette idée de monde rétrograde est comme le chimpazé vis à vis d'homo sapiens, son évolution ne s'est pas arrétée dans le temps. elle a abouti à cette forme là. ces gens ne vivent pas dans le passé ils vivent dans un passé fantasmé, le monde de "c'était mieux avant", qui n'a jamais existé. Il n'a jamais existé mais il insiste comme disent les psychanalystes.
Décidément, je trouve bizarre les exemples que vous retirer des forums à chaque fois. leur point commun c'est la longueur, pas toujours la pertinence ... les heureux élus mesurent'ils que vous les jetez dans la fausse aux lions ?
Mouais...

Et que pensez vous que Jean-Michel pense de vous et de votre analyse sur sa réflexion?
En gros vous expliquez que le bon jean-mich est un gentil couillon et que son point de vue ne vaut pas mieux.

Supposons par exemple que dans sa question sur Paris, il y ait une pointe d'ironie, parce que simplement il trouve vos raisonnements alambiqués, simplificateurs et mal construits.

Qui est le gros lourd (un poil envieux)?
Tout est simple comme cette simple analyse de la simplicité de Zemmour. Le cousin vote FN parce qu'il est simple, qu'il ne regarde pas au delà de son troupeau de vaches. Le bon cousin de la campagne, gentil mais un peu simple, non pas simplet, bien que.... à y regarder de plus près, on peut se poser la question en lisant ce petit texte qui me semble simpliste et réducteur.
pas très convaincu mais bon... pourquoi pas. je trouve ça un peu trop : simple :-)
La comparaison n'est pas si inattendue que cela en fait. sauf vue de Paris. J'avais lu le post de Yanne, et il me plait bien, il explique beaucoup de choses à commencer par les votes à droite ou à l'extrême-droite en toute simplicité. Des gens simples comme le cousin de Yanne j'en cotoie tous les jours dans ma campagne profonde. Les Intellos auto-proclamés de la bte téloche le savent bien et finalement proposent des explications simples voire simplistes au problèmes de notre monde moderne, pour toucher le plus grand nombre de ceux qui n'ont pas envie de se casser la tête. Faut-il que je donne des exemples : aller au hasard, Zemmour, Pernaut, et je vous laisse continuer ....

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.