YouTube préfère-t-il la fellation au cunnilingus ?
article

YouTube préfère-t-il la fellation au cunnilingus ?

Réservé à nos abonné.e.s
#MonCorpsSurYouTube : pour dénoncer la démonétisation de leurs vidéos consacrées au corps féminin, à la sexualité ou aux revendications féministes, des créatrices s'organisent autour d'un hashtag. Du côté de YouTube, on se retranche derrière consignes des annonceurs.

Les corps des femmes dérangeraient-ils Youtube ? C'est en tout cas ce que pensent plusieurs vidéastes, empêchées de gagner de l'argent sur leurs réalisations concernant la sexualité, ou le féminisme en général. L'association Les Internettes, qui a pour objectif de valoriser les contenus créés par des femmes, a lancé le 25 mai le hashtag #MonCorpsSurYouTube pour encourager la prise de parole des créatrices dont les vidéos ont été démonétisées ou carrément supprimées de la plateforme. Parmi les vidéos citées en exemple par l'association, une sur les règles dans l'histoire, une autre sur la culture du viol, ou encore sur l'avortement dans le monde. Cette dernière a carrément été interdite aux moins de 18 ans, ce qui l'empêche notamment d'être ...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.