Woerth : le rapport déja contesté (Le Monde)
Brève

Woerth : le rapport déja contesté (Le Monde)

François Baroin veut "obtenir de l'inspection générale des finances (IGF) la preuve de l'absence d'intervention de son prédécesseur, Eric Woerth, dans le dossier fiscal de la milliardaire Liliane Bettencourt." constate Le Monde, mais la procédure choisie n'est pas habituelle.



"Le rapport n'a pas été commandé à l'IGF, comme il est d'usage, mais à son chef, Jean Bassères." L'IGF n'a pas travaillé selon ses méthodes habituelles, collectives, contradictoires et inquisitoriales. Ce ne sera pas un rapport de l'IGF, mais de son patron. Il a été confié directement par le ministre au haut fonctionnaire qu'il a nommé ", souligne un ancien chef de l'IGF."

"Le délai très court imparti à M. Bassères pose aussi question." Ce ne sont pas de bonnes méthodes, relève un autre expert de l'IGF.Comment huit jours peuvent-ils suffire pour voir ce qu'a fait l'administration générale, aller au fond du dossier transmis par le procureur de Nanterre- en janvier 2009, sur de possibles fraudes fiscales liées à l'enquête pour "abus de faiblesse" visant le photographe François-Marie Banier -?"

"Jamais par le passé, rappelle cette source, un rapport de l'IGF n'a mis en cause un ministre ou un gouvernement." On ne peut demander l'impossible à ses membres, ils ne bénéficient pas des garanties de neutralité ou d'inamovibilité des magistrats de la Cour des comptes ou du Conseil d'Etat."

Le Monde daté vendredi 9 juillet 2010 picto

Le Monde, IGF

Lire aussi la chronique de Daniel Schneidermann : "deux enquêtes indépendantes"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.