Wikileaks : 9000 mails anti-Clinton, et pas encore de scandale...
article

Wikileaks : 9000 mails anti-Clinton, et pas encore de scandale...

Réservé à nos abonné.e.s
Plus de 9 000 mails... et pas encore de scandale. Distillés chaque jour par Wikileaks depuis le 7 octobre, les mails du directeur de campagne de Hillary Clinton, John Podesta, étaient censés bouleverser la campagne. Pour le moment, s'ils se révèlent embarrassants, ils ne paraissent pas vraiment scandaleux aux yeux des médias américains. De son côté, le camp Clinton dénonce un piratage des Russes et accuse l'organisation de Julian Assange de vouloir détourner l'attention de la vidéo sexiste de Trump, parue le même jour que les premiers mails. Wikileaks serait-il devenu le meilleur allié de Donald Trump ?

Chose promise, chose due. Le site Wikileaks publie depuis le 7 octobre des mails piratés, envoyés ou reçus par le directeur de campagne de Hillary Clinton, John Podesta (dont Wikileaks possèderait 50 000 mails). Cette publication avait été annoncée par le fondateur du site, Julian Assange, le 4 octobre : pendant une intervention publique, diffusée sur internet pour les dix ans du site, il avait promis de divulguer "lors des dix prochaines semaines [...] tous les documents liés aux élections américaines".

Les premiers mails en lien avec Podesta ont été mis en ligne le 7 octobre, suivis par d'autres les 10, 11, 12 et 13 octobre. Au total, à l'he...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.