Vrai-faux spectacle des "virés" de France Inter
Brève

Vrai-faux spectacle des "virés" de France Inter

C'est l'histoire d'une info quasi bidon. Elle démarre par une déclaration du producteur Edouard Cambus à l'AFP annonçant qu'il allait monter, au mois de septembre, un spectacle réunissant tous les humoristes "virés de France Inter" de Stéphane Guillon à Didier Porte en passant même par Ruquier. En fait, de nombreux humoristes n'avaient même pas été contactés. C'est notamment le cas de Didier Porte, notre chroniqueur.

"Je ne suis au courant de rien et personne ne m'a rien proposé", c'est la réaction très étonnée de Didier Porte (chroniqueur à @si) lorsqu'on l'interroge sur l'information selon laquelle un spectacle des humoristes virés de France Inter aurait lieu en septembre prochain à Paris avec Stéphane Guillon et lui en têtes d'affiche. Et il affirme que si d'aventure on lui proposait, il ne "le ferait pas".

Dénonçant le côté auberge espagnole du casting supposé il explique : "il n'y a aucun angle dans cette mascarade. On voit des noms d'humoristes virés pour des raisons politiques, associés à des humoristes qui ne convenaient pas à leur direction". Selon notre chroniqueur, Édouard Cambus, le producteur de ce soit-disant événement a "profité du mois d'août pour faire un coup".

Ce matin, plusieurs médias ont fait état d'un spectacle qui réunirait les "virés de France Inter" avec Guillon, Porte, Gérald Dahan, mais aussi Laurent Ruquier et même Patrick Font... Ce fut le cas notamment de Pure Médias et de 20 Minutes. Dans la journée, sur Twitter, Ruquier a également démenti à Pure Medias faire partie de ce spectacle. "Pour ma part, je démens totalement ma participation. Pas contacté mais j'aurais dit non". Cambus restait injoignable ce soir, mais assurait pourtant ce matin que le spectacle aurait bel et bien lieu le 16 septembre prochain au théâtre du Temple, à Paris. Il a d'ailleurs créé une page Facebook sur le show à venir.

Contacté parLe Figaro, Cambus explique : "ça a beaucoup réagi, la machine médiatique s'est emballée", mais il assure qu'il va continuer de démarcher les humoristes. Peut-être eut-il été plus judicieux de le faire avant l'annonce à l'AFP ?

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.