Viols et agressions sexuelles en Allemagne : des féministes tentent d'expliquer
enquête

Viols et agressions sexuelles en Allemagne : des féministes tentent d'expliquer

"On n'a pas attendu l'arrivée des demandeurs d'asile..."

Réservé à nos abonné.e.s
Après le silence de la police et celui des médias, le silence des féministes ? Suite aux agressions sexuelles survenues lors de la nuit du 31 décembre dans plusieurs villes allemandes, certaines féministes françaises ont semblé plus soucieuses de comprendre que de condamner, s'attirant immédiatement la réprobation et sarcasmes de l'extrême-droite. Relativiser l'événement sans le minimiser : exercice difficile.

"On a l’impression qu’il y a un silence gêné du côté des féministes sur les événements de Cologne" s’étonnait ce matin Guy Birenbaum qui interrogeait sur France Info la secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts Emmanuelle Cosse. "Je ne crois pas qu’il y ait de gêne" rétorque Cosse qui avoue cependant "qu’il y a eu une petite sidération".

Une sidération face à l’ampleur de l’événement: d’après les dernières enquêtes – qui ont tardé à venir et à être diffusées comme nous le racontions ici –, 516 plaintes dont environ...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.