Victime d'une agression verbale, Aphatie accuse la critique média
article

Victime d'une agression verbale, Aphatie accuse la critique média

Réservé à nos abonné.e.s
Pris à partie avec agressivité par un paparazzi se présentant comme "un journaliste Gilet jaune", l'éditorialiste Jean-Michel Aphatie a répliqué en mettant en cause des médias et des politiques. En mentionnant nommément un contenu d'Arrêt sur images.

"Menteur", "Millionnaire", "Du côté des puissants"... Jean-Michel Aphatie a essuyé une salve d'accusations, lundi 7 janvier, dans une rue de Paris alors qu'il quittait les locaux de la chaîne d'info continue LCI, à laquelle il collabore régulièrement. L'éditorialiste controversé d'Europe 1, fréquemment mis en cause depuis le début du mouvement, notamment pour avoir tweeté à tort que le leader "jaune" Eric Drouet avait voté pour Marine Le Pen en 2017, a été violemment pris à partie par un individu le filmant avec son smartphone. Sans décliner son identité, le filmeur, qui se présente comme un "journaliste Gilet jaune" reproche à Aphatie le traitement du mouvement par Europe 1. Il accuse la station d'avoir "beaucoup parlé de ce boxeur qu...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.