Victime de cyberharcèlement, l'ex-journaliste Nicolas Hénin porte plainte
article

Victime de cyberharcèlement, l'ex-journaliste Nicolas Hénin porte plainte

Réservé à nos abonné.e.s
Une plainte contre X pour menaces de mort et cyberharcèlement. L'ancien journaliste Nicolas Hénin, ex-otage de Daesh, avait appelé à signaler un compte Twitter appelant à tuer les djihadistes rapatriés en France, enfants compris. Submergé par le nombre de menaces, il a porté plainte. Se reposant sur la loi contre le cyberharcèlement portée par Marlène Schiappa et adoptée en août dernier.

Il avait appelé au signalement d'un compte Twitter, et a reçu en réponse de nombreux messages de haine, des menaces et des insultes. Nicolas Hénin, ancien journaliste détenu pendant dix mois par l'organisation terroriste Etat islamique entre 2013 et 2014 (et reçu sur notre plateau en 2016 à propos des médias russes en France), a porté plainte contre X ce lundi 4 février pour menaces de mort, menaces de commettre un crime, et cyberharcèlement "en meute". La raison ? Il avait appelé à signaler un compte Twitter.

hénin plainte

L'affaire commence jeudi 31 janvier. On sait depuis quelques jours qu'environ 130 personnes soupçonnées de djihadisme, détenues par des Ku...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.