Utilisation d'extraits vidéo : Youtubeurs contre télés
Brève

Utilisation d'extraits vidéo : Youtubeurs contre télés

"Quand les chaînes de télé utilisent des extraits de vidéos Youtube, ça passe. Mais quand un Youtubeur utilise des extraits d’une émission TV, c’est parfois plus compliqué…"

Dans le sixième épisode de sa série "Culture Tube", le Youtubeur MisterJDay (320 000 abonnés et plus de 500 000 vues en moyenne par vidéo) parodie un débat entre d’un côté un patron de grosse chaîne, bedonnant et méprisant, et un Youtubeur révolté. Son but ? Dénoncer l’utilisation abusive d’extraits de vidéos Youtube par les télés, qui de leur côté refusent pourtant l’utilisation de leurs extraits.

Extrait de Culture Tube - MisterJDay

Pour souligner ce qu’il considère comme une aberration, MisterJday prend notamment l’exemple du site de BFMTV, qui a diffusé sans autorisation une vidéo d’un requin à la Grande Motte (@si vous en parlait ici), alors que son auteur s’y opposait. Autre cas typique du mépris de la télé pour le respect des droits d’auteurs des Youtubeurs, selon lui : les émissions qui reprennent des extraits en sourçant uniquement "Youtube" et qui vont jusqu’à flouter le logo de l’auteur. C’est le cas par exemple de l’émission Touche pas à mon poste qui a repris une vidéo du Youtubeur Shindehai sans le créditer. Côté TF1, la situation est encore plus ubuesque : la chaîne a bloqué sur Youtube une vidéo qu’elle avait elle-même "volée" à un Youtubeur (face au tollé, la chaîne avait finalement fait marche arrière).

Pourquoi cette asymétrie entre ce que fait la télévision et ce que peuvent faire les Youtubeurs ? C'est le résultat du système de modération de Youtube, appelé "Content ID". Il permet aux chaînes de demander facilement le retrait de toute vidéo leur appartenant, voire de les détecter et supprimer automatiquement. Ainsi, pour modérer les vidéos publiées sur sa plateforme au niveau du droit d’auteur, Youtube n’applique pas de considérations légales (qui consacrent notamment le droit de citation) mais ses propres conditions d’utilisation, très strictes et favorables aux chaînes de télévisions. En revanche, les TV peuvent, elles, légalement diffuser des extraits de vidéos Youtube (correctement sourcées) sur leur propre antenne. Dernière solution évoquée par MisterJDay pour que les Youtubeurs voient leurs droits respectés : se faire embaucher à la télévision (une référence notamment au Studio Bagel devenu filiale de Canal +).

L'occasion de voir notre émission sur les Youtubeurs de Studio Bagel : "Internet, c'est le café-théâtre d'aujourd'hui"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.