Une vraie pomme, ou 30 pseudo-pommes ? (Friot / Hors-Série)
article Vidéo

Une vraie pomme, ou 30 pseudo-pommes ? (Friot / Hors-Série)

Etre anticapitaliste va-t-il nous conduire à réduire notre confort de vie, en terme de nourriture par exemple ? "Sûrement pas", rétorque le sociologue et économiste Bernard Friot, invité cette semaine de notre partenaire Hors-Série aux côtés de Thomas Porcher (qui était sur notre plateau en septembre dernier). "On produit de quoi nourrir 12 milliards de personnes, et pourtant il y a un milliard de personnes qui ont faim", dénonce l'économiste. "Il y a une folie productiviste qui est liée au fonctionnement même du capitalisme", rappelle Friot. Qui prend un exemple : dans un monde anticapitaliste, au lieu de produire "trente pseudo-pommes", on produira "une vraie pomme". Une décroissance de marchandises pour un accroissement en valeur économique. 

Pour voir l'intégralité de l'émission sur Hors-Série, c'est ici.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.