TV5 / documents militaires piratés : le gouvernement dément
Brève Vidéo

TV5 / documents militaires piratés : le gouvernement dément

Des documents confidentiels mettant en cause des proches de soldats français ont-ils, oui ou non, été postés sur le compte Facebook de TV5Monde pendant le piratage dont a été victime la chaîne? Le ministère de la Défense affirme aujourd'hui que non.

"Des documents présentés comme des pièces d'identité et des CV de proches de soldats français impliqués dans les opérations contre l'Etat islamique ont été postés sur le compte Facebook de TV5 Monde". Voilà comment l'information, publiée d'abord dans une dépêche AFP, a été reprise hier par la plupart des sites de presse. Le Monde, Les Echos, L'Express, Europe 1, tous suivent l'AFP qui, dans sa formulation, reste prudente. Et pour cause : ces documents étaient alors en cours d'analyse pour déterminer leur authenticité.

Et à la télé ? Prudence du côté de TF1, qui évoque ces documents dans son 20h, tout en précisant que cette information n'a pas été confirmée par le ministère de la Défense. Un peu moins du côté de France 2 et France 3, qui affirment, au 13h puis dans Soir 3, que les pirates ont été "jusqu'à publier des informations sur certains soldats français engagés dans la lutte contre le terrorisme en dévoilant pièces d'identité ou carte vitale". France 2 rectifiera dans son 20h, en reprenant cette-fois la formulation de la dépêche AFP.

Des pièces d'identité et des cartes vitales de soldats français ? Ce n'est pas l'avis du ministère de la Défense qui, dans un communiqué publié cet après-midi, dément la diffusion de documents confidentiels relatifs à l'armée : "Après un examen minutieux de l'ensemble de ces documents par la chaîne de cyberdéfense des armées, les services du ministère de la défense et ceux du ministère de l'Intérieur, il s'avère qu'aucun de ces documents ne mentionne l'identité de militaires français ni de leur famille".

L'occasion de lire notre article : "Sur la piste des pirates de TV5Monde".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.