Turquie : l'arrestation d'un journaliste turco-allemand au coeur des tensions avec l'Allemagne
article

Turquie : l'arrestation d'un journaliste turco-allemand au coeur des tensions avec l'Allemagne

Soutiens des médias allemands à Deniz Yücel, dans le viseur du pouvoir turc

Réservé à nos abonné.e.s
Meetings de ministres turcs en Allemagne annulés, accusation de "pratiques nazies" par Erdogan... Depuis plusieurs semaines, les relations entre l'Allemagne et la Turquie se sont tendues. Notamment à l'origine des tensions : le placement en détention provisoire du journaliste turco-allemand Deniz Yücel, le 27 février. Il est accusé de "propagande pour une organisation terroriste" et d'"incitation à la révolte publique". En Allemagne, les marques de soutiens de journalistes se multiplient.

"Le journalisme n'est pas un crime". La phrase figurait en Une du quotidien national allemand de gauche, Die Tageszeitung (taz), le 1er mars. Sous le titre, une liste de journalistes emprisonnés en Turquie. Dernier en date : Deniz Yücel, journaliste turco-allemand, ancien collaborateur de la taz et correspondant actuel du quotidien conservateur Die Welt. En garde à vue depuis le 14 février, il a été placé en détention provisoire le 27 du même mois. Une détention qui peut durer jusqu'à cinq ans en Turquie, selon une réforme de 2014.

Yücel est accusé de "propagande pour une organisation terroriste", et "d'incitation à la révolte populai...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.