Trois livres engagent la bataille de l'Histoire
enquête

Trois livres engagent la bataille de l'Histoire

Du Figaro à Pernaut, la défense des Grands Hommes s'organise

Réservé à nos abonné.e.s
Vous êtes plutôt Vercingétorix, Napoléon ou "religion et pouvoir de la Gaule au XIXe siècle" ? Fin août, Le Figaro a donné le coup d'envoi d'une campagne contre l'enseignement scolaire actuel de l'Histoire et la géographie. Déclencheur: la publication de trois livres très critiques sur la discipline. Il suffit de lire les titres : L'histoire de France interdite, de Dimitri Casali ; L'histoire fabriquée ? Ce qu'on ne vous a le plus souvent pas dit à l'école, de Vincent Badré. Sans oublier le livre de Laurent Wetzel sobrement intitulé Ils ont tué l'histoire-géo. Trois livres, et de nombreux relais médiatiques : de TF1 au Parisien en passant par Radio Courtoisie et France inter. Offensive médiatique concertée ou agrégation artificielle d'ouvrages très différents ?



...

"Très inquiétant". Le constat de Jean-Pierre Pernaut est alarmant et s'appuie sur les conclusions de trois livres sur l'état de l'enseignement en histoire-géo. Rendez-vous compte : "maintenant, on apprend l'histoire par thème, fini la chronologie, on saute d'un siècle à l'autre et tout s'emmêle dans la tête", constate le présentateur du 13 heures. Et preuve que tout va mal, TF1 a trouvé des élèves qui ne savaient pas ce qu'était Marignan...

ni où se trouvent les Pyrénées picto

Le jour de la diffusion de ce reportage de TF1, Le Parisien avait consacré une double page aux problèmes de l'enseignement de l'histoire.

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.