Tremblement de terre en France (presse européenne)
Brève

Tremblement de terre en France (presse européenne)

Même si le succès du Front National est très commenté, la photo de Marine Le Pen ne domine pas les Unes de la presse européenne, et le succès du FN n'est pas le titre de Une principal, sauf exceptions comme en Espagne avec la première édition de

El Pais, en Grande Bretagne avec le Times et le Financial Times, ou en Allemagne avec Frankfurter Allgemeine Zeitung.

"Tremblement de terre politique en France" pour El Pais, Espagne, qui met en avant Le Pen dans sa première édition, avant de la faire descendre en bas de page, dans l'édition suivante, qui montre la photo de Pablo Iglesias, tête de liste du nouveau parti politique Podemos, né en 2014 juste avant les Européennes, et considéré comme proche des Indignés, qui a obtenu cinq députés. Alors que les deux grands partis, le PS et le parti conservateur au pouvoir perdent des voix et des sièges.

"Humilié par Farage" titre le tabloid Daily Mail "pendant que Madame Le Pen ouvre la marche de l'extrême-droite en Europe"

"L'Ukip jubile alors que l'Europe vire à droite dans les urnes" titre The Times, qui évoque le parti britannique anti-européen Ukip dirigé par Nigel Farage qui a décroché 27,5% des votes, et 23 des 74 députés européens britanniques.

"Une deuxième gifle pour le Président Hollande après les résultats désastreux des élections locales." écrit le Guardian qui met une photo de Marine Le Pen en page intérieure et cite Le Monde "la deuxième gifle pour l'administration du Président Hollande en quelques mois mois après une prestation désastreuse aux élections locales en mars."

Photo de Marine Le Pen, en page intérieure aussi dans The Independent, qui écrit "Le message de Le Pen : Nous voulons que la France soit dirigée par les Français pour les Français." Le quotidien britannique constate que quoi qu'il en soit, le Parlement européen sera dominé par des pro-Européens et note que le principal allié européen du FN, Geert Wilders aux Pays Bas, a deux sièges de moins au parlement.

En Italie, La Repubblica affiche un double titre de Une.

La première ligne consacrée à l'Italie, la seconde à la France : saluant le "Triomphe de Renzi" le chef du gouvernement italien (en photo) dont le parti démocrate aurait plus de 41% des voix, le "flop de Grillo" : le parti du populiste Beppe Grillo est loin derrière avec 21,8%.

La seconde ligne du titre évoque le "Tremblement de terre Le Pen en France" comme l'Espagnol El Pais.


"Pour la première fois, le Front National devance tous les autres partis en France" note La Tribune de Genève.

L'Allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) parle de "séisme politique en France" et de la "victoire écrasante du Front National". Le journal souligne que "L'Europe Bashing" est à la mode aussi bien au PS qu'à l'UMP et rappelle qu'en mai 2005 une majorité de Français avaient déjà dit non à l'Europe, avant de conclure que la présidente du FN ne vise pas Bruxelles, mais Paris. Selon FAZ, elle pense que l'augmentation du chômage peut lui permettre d'espérer l'Elysée en 2017.

Au passage, FAZ note que le parti néo-nazi NPD a obtenu un élu au parlement européen.

La victoire de Syriza, le parti de la gauche radicale arrivé en tête, domine les Unes de la presse grecque, comme ici avec le quotidien Elefterotypia avec la photo d'Alexis Tsipras son leader.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.