Travaillistes et conservateurs s'écharpent sur le sexisme du Daily Mail
article

Travaillistes et conservateurs s'écharpent sur le sexisme du Daily Mail

Derrière la polémique, les bonnes relations entre la première ministre britannique et le quotidien conservateur

Réservé à nos abonné.e.s
On savait les conservateurs et les travaillistes opposés sur leur conception de l'Europe, on découvre qu'ils ne se retrouveront pas sur le terrain de l'humour. Depuis la publication, le 28 mars, d'une plaisanterie sur les jambes de la première ministre britannique, Theresa May, en Une du Daily Mail, deux camps s'opposent : ceux qui hurlent au sexisme, et ceux qui crient à la dictature du politiquement correct. Dans le second, sans surprise le Daily Mail, et dans une moindre mesure, la première ministre britannique, qui entretiennent depuis plusieurs mois des relations très cordiales.



La Une n'est pas passée inaperçue. Ce 28 mars, alors que Theresa May s'apprêtait à enclencher le processus de sortie de l'Union européenne, le Daily Mail, deuxième journal le plus lu de Grande-Bretagne après le Sun, titrait : "Never mind Brexit, who whon Legs-it !", que l'on peut traduire par : "Peu importe le Brexit, qui a gagné le concours de jambes ?". A côté du titre, une photo de la première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, et de May, toutes les deux assises, en jupe.

Daily Mail, 28 mars 2017

A l'intérieur du tabloïd, une journaliste tranche. Les jambes de Sturgeon sont "en définitive plus séductrices, croisées dans u...

Il vous reste 85% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.