"Tout devient complot" : Fourest attaque Taddeï
enquête

"Tout devient complot" : Fourest attaque Taddeï

Etude de cas : un débat sur le viol, 8 mars 2013

Réservé à nos abonné.e.s
Ce soir ou jamais, un repaire de complotistes où toutes les paroles se valent ? A deux reprises, sur Canal+ puis dans sa chronique sur France Culture, Caroline Fourest a dénoncé la mécanique de l'émission de Frédéric Taddeï, "Ce soir ou jamais", que France 2 s'apprêterait à programmer à un horaire plus tardif. D'après l'essayiste, le dispositif de l'émission consiste à opposer systématiquement deux camps, l'un représentant le système, et l'autre, les anti-système, les complotistes. Une mécanique contestable, qui aurait même été appliquée à un débat sur le viol, diffusée le 8 mars 2013 à l'occasion de la journée des femmes. @si a tenté de vérifier l'analyse de Fourest en disséquant l'émission en question.



Et de deux cartouches. Au moment où l'émission de Frédéric Taddeï paraît sur la sellette, Caroline Fourest, chroniqueuse, cinéaste et essayiste, a dénoncé coup sur coup la mécanique de l'émission et l'attitude de Frédéric Taddeï. La première attaque est déclenchée sur Canal+ : dans un sujet de l'émission "Le Supplément", Fourest assure que, pour Taddeï, "toutes les idées se valent, surtout les plus cyniques".

La philosophie du débat version Taddeï ? "Cinq minutes pour les Juifs, cinq minutes pour Hitler. Je crois que dans le cas de Frédéric Taddeï, c'est même six ...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.