Tinder : les beaux pour les beaux, les moches pour les moches
article

Tinder : les beaux pour les beaux, les moches pour les moches

L'appli note ses utilisateurs selon leur "désirabilité"

Réservé à nos abonné.e.s
Jusque-là, la note était tenue secrète, et pour cause : un classement de "désirabilité", voilà qui serait susceptible de vexer quelques uns des millions d'utilisateurs de cette application de drague, lancée en 2012. Interrogé par le site spécialisé en nouvelles technologies Fast Company, le PDG de Tinder a pourtant vendu la mèche : oui Tinder note ses utilisateurs, et on commence à peine à entrevoir selon quels critères.

Connaissez-vous Tinder ? Cette application de drague sur le pouce repose sur un principe simple : après s'être connecté via son compte Facebook, avoir renseigné ses préférences sexuelles, sa position géographique et défini un périmètre de recherche, l'utilisateur voit défiler sur son écran de tablette ou de smartphone des milliers de photos de profil. Libre ensuite à lui de "liker", ou non, ces photos, accompagnées le plus souvent par le prénom, l'âge et le nombre d'amis Facebook qu'il partage en commun avec cette personne. Si l'attraction est réciproque, les deux utilisateurs peuvent commencer à discuter via un chat ...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.