TGV : France Inter déforme les propos d'un militant de "l'ultra-gauche"
suivi

TGV : France Inter déforme les propos d'un militant de "l'ultra-gauche"

Puis s'excuse

Réservé à nos abonné.e.s

Dans le journal de 13h du 22 novembre dernier, France Inter a déformé l'interview d'un militant "d'ultra-gauche", mis en cause dans l'affaire du sabotage des TGV. Celui-ci avait confié à l'émission Eclectik être opposé à la lutte armée... C'est l'inverse que l'on comprenait dans une version tronquée de ses propos, diffusée dans le journal du même jour. La directrice de la rédaction de la station, Hélène Jouan,  s'est excusée.


TGV

Dans le journal de 13h du 22 novembre dernier, France Inter a déformé l'interview d'un militant "d'ultra-gauche", mis en cause dans l'affaire du sabotage des TGV. Celui-ci avait confié à l'émission Eclectik être opposé à la lutte armée... C'est l'inverse que l'on comprenait dans une version tronquée de ses propos, diffusée dans le journal du même jour. La directrice de la rédaction de la station, Hélène Jouan,  s'est excusée.


Des excuses en direct de France Inter à tous leurs auditeurs pour avoir "déformé" des propos dans un journal : voilà qui n'est pas courant. Pourtant, samedi 29 novembre, ...

Il vous reste 88% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.